Sïrail

De Atsamiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mythologie

Ils étaient tous rassemblés autour du feu. Tous sans exception du plus petit au plus vieux, du plus faible au plus fort. Bientôt commencerait la cérémonie et Celui-qui-sait-tout allait parler. Un vieillard se leva, les discutions s’arrêtèrent.


- Peuple Sïrail ? La cérémonie va commencer mais avant tout je veux rendre hommage à nos guerriers.


Il se tourna vers une petite troupe d’hommes en arme. - Ils ont aujourd’hui remporté une grande bataille qui se fêtera pendant longtemps. Il ont vaincu la mort.


Cette phrase fut acclamée par toute l’assemblée : les escadrons de la mort étaient la seule véritable peur de Sïrail, on ne savait pas vraiment d’où ils venaient ni qui ils étaient mais à chaque fois qu’ils apparaissaient, ils semaient mort et dévastation derrière eux. Parconséquent tuer un seul d’entre eux révélait de l’exploit. Les guerriers arboraient un sourire plein de fierté mais la tristesse planait dans l’air. Dans le combat ils avaient perdu trois d’entre eux. Le camp reprit son calme, Celui-qui-sait-tout n’avait pas fini. Il allait maintenant faire rentrer les guerriers dans l’histoire du peuple.


- Je commencerais par le début de toute la création de notre monde. Il se rassis, imité par le clan entier.

- Ce que je vais vous conter est l’histoire de notre peuple, au commencement de toute chose, il n'y avait que les Hesraites, matière informe et sans volonté. Cette matière était composée d’énergie pure comme celle des esprits du désert des Ames Perdues. Les Hesraites donnèrent un jour naissance à un animal noble et pure : le Courosansail. Il était doté d’une intelligence sans pareil. Il prit l’énergie des Hesraites et conçu notre terre, nos paysages, nos idées et nos souvenirs. Mais il ne créa pas notre corps, il voulait que nous restions des esprit afin de ne jamais pouvoir détruire son œuvre. Le Courosansail aimait les âmes et ils leur donna une identité propre, puis fatigué, il s’endormit. Les Ames pendant son sommeil lui prirent une partie de son pouvoir et se donnèrent un corps afin de pouvoir habiter sur la terre. Mais elles voulaient toutes avoir la plus grosse parcelle et elles se livrèrent un combat sans pitié.


Celui-qui-sait-tout s’arrêta quelque instant pour reprendre son souffle et vérifier que toute l’attention de son publique était tourner vers lui.

Histoire du peuple

Le peuple Sïrail n’a pas vraiment d’origine tout ce que l’on sait avec certitude de lui c’est qu’avant de parcourir les plaines d’Atsami il avait bâti une civilisation brillante et sédentaire quelque part a la surface. Civilisation qui ne tarda pas a s’effondrer.

De ce passé rien se subsiste hormis quelques bijoux, tablettes gravé et autres objet hétéroclite soigneusement conservé pas leurs propriétaires. La seule certitude est que c’est dans cette effondrement que les Sïrail on développés se qu’ils appel le « T’yl » une sorte de symbiose entre un Esprit et un Sïrail.

Aussi d’une culture basés principalement sur l’écrit les Sïrail on basculé vers un culture orale principalement fondé sur l’échange des connaissances et le chamanisme.

Les Sïrail se sont mis a parcourir Atsami et ses souterrains pratiquent régulièrement le commerce avec les autochtones ou s’adonnent a des razzias.

Bientôt au contacte des habitants ce peuple adopta leur langue et leur écriture (l’Atsamien) tout en conservent le dialecte d’origine… Les Sïrail vive en équilibre entre leurs mondes peuplé de coutume, encore tourné vers le passé et le monde extérieur dont ils subissent immanquablement l’influence…


Ses héros

(a faire aussi)


Coutumes et fêtes

(je suis pas sortie d'affaire)


Ligner des grands sages et Celui-qui-sais-tout

(houla-la le boulot)