Histoire

De Atsamiki
Révision datée du 3 juin 2020 à 15:30 par Elyra (discussion | contributions) (Période du Chaos)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'histoire atsamienne est toute jeune, malgré le fait que le monde soit âgé. Cela tient au fait que personne jusqu'à peu de temps avant l'arrivée de Bahanix et d'Ithil n'ait pris le temps de consigner l'Histoire.

Ou en tout cas, ces documents nous sont toujours inconnus aujourd'hui.

Afin de mieux appréhender nos dates, vous pouvez vous référer au Calendrier atsamien.

Période des Dieux

Au commencement de l'histoire connue, il y avait ceux que l'on nomme les Divinités ou Dieux: Corellon Larethian, Shevarash, Sheranesh, Sehanine Luniarc, Artenon et Ethërås. Maîtres absolus et millénaires, notre terre n'était pour eux qu'un vulgaire terrain de jeux.

Atsami était alors peuplé par les ancêtres de Créatures toujours présentes actuellement tels les Golems, les Slims, les Dinosaures ou encore les Chimères mais aussi par d'autres espèces reléguées depuis au rang des mythes et légendes telles que les orks, les ogres ou les trolls. Il n'y avait ni homme, ni dragon à leurs côtés. Minotaures, trolls, ogres, Harpies et orks en particulier étaient réduits à l'état d'esclaves, les Dieux, à l'exception peut-être de Corellon qui semblait plutôt prôner la paix, prenant un malin plaisir à les réunir en armées pour mieux les pousser à s'entretuer ensuite. Ainsi les maîtres d'Atsami passaient le temps siècles après siècles... Jusqu'au jour où ils se lassèrent d'avoir toujours les mêmes acteurs pour leurs joutes sans cesse répétées.

Afin de rompre la monotonie de leur existence, ils eurent l'idée de donner naissance à une nouvelle race qui serait supérieure aux autres tant par sa puissance que par son intelligence. Dès le lendemain, le premier de ces êtres fut créé avec, pour seule et unique raison de vivre, l'objectif de se reproduire et d'assurer une vaste descendance à son espèce. Doté de pouvoirs divins qui l'aideraient dans sa tâche, il fut appelé Père-de-Tous, le Premier Dragon, en référence au rôle qui lui était confié.

Dans un premier temps, Père-de-Tous exécuta les ordres de ses maîtres. Les Dragons se répandirent rapidement et leur population compta bientôt des milliers d'individus. Ravis, les Dieux purent incorporer ces nouveaux combattants dans leurs jeux, établir des stratégies différentes, déclencher des conflits inédits et assister à d'autres massacres. Mais les années passant, le moment arriva où Père-de-Tous eut le courage de refuser le destin auquel ses enfants étaient voués et s'opposa à ses propres créateurs.

Parcourant Atsami, Père-de-Tous rassembla tous les Dragons et se présenta au Palais Divin. D'ordinaire autorisé à y entrer puisqu'appartenant à la caste des Divinités, il trouva cette fois porte close. Les Dieux avaient deviné son projet et l'avaient renié pour le punir de s'être rebellé. La guerre fut ainsi déclarée sans qu'aucune parole ne soit prononcée. Deux jours plus tard, Père-de-Tous rencontra Shevarash. Au terme d'une discussion décisive, ils convinrent qu'un seul affrontement déciderait de l'avenir du monde. Chaque camp avait une semaine pour s'y préparer.

Six jours s'écoulèrent, les deux armées se firent face comme convenu. D'un côté, les Dieux et leurs légions d'orks, de trolls, de Harpies, de Minotaures et d'ogres. De l'autre, Père-de-Tous et ses enfants draconiques. A l'issue de cette titanesque bataille, les Dragons l'emportèrent notamment grâce au soutien inattendu de Corellon qui, souhaitant elle aussi mettre fin à des millénaires d'exploitation et d'asservissement des simples mortels, ordonna à ses régiments de Minotaures et de Harpies de rompre le combat et s'attacha à soigner autant de Dragons qu'elle le pouvait. Victorieux, libérateur d'Atsami, Père-de-Tous bannit les Dieux, y compris Corellon par sécurité, ainsi que les espèces qui par nature ne pourraient jamais échapper à leur influence et étaient condamnées à les servir pour l'éternité. C'est pourquoi, orks, trolls et ogres disparurent eux aussi de notre plan d'existence. Quant aux Minotaures et aux Harpies, ils furent épargnés en signe de reconnaissance pour leur aide implicite et parce qu'ils semblaient aptes à faire preuve d'autodétermination.

La période des Dieux s'acheva donc sur leur défaite et leur bannissement de notre plan d'existence. S'ensuivit le règne de Père-de-Tous.

Ere de Père-de-Tous

Enragé de voir ce qu'il advenait de ses fils, Père-de-Tous se rebelle et décide de créer des êtres indépendants des Dieux : les Humains.

Période du Chaos

Il s'agit des siècles qui séparent Ithil et Bahanix de leur prédecesseur. Nous ne connaissons pas son étendue.

En l'absence de dirigeant suffisamment puissant et charismatique pour s'emparer du trône laissé vacant, Atsami sombra dans l'anarchie la plus complète. Le territoire du royaume, autrefois uni et indivisible, fut livré à la merci des seigneurs régionaux et autres maîtres de guilde qui, avides de pouvoir et de domination, se le répartirent au fil de l'épée.

De nouvelles guerres éclataient constamment entre les différents chefs de clan, chacun souhaitant étendre sa zone d'influence sur celle de son voisin. Le plus souvent, ces conflits ne se réglaient qu'au terme de batailles sanglantes, faisant des centaines de morts et de blessés dans chaque camp et voyant la mort d'un leader et l'absorption de son fief par le rival victorieux.

Terres brulées avec les récoltes pour causer des famines chez l'ennemi, villages transformés en charniers, villes bâties un jour par l'un pillées et rasées le lendemain par l'autre, Dragons réduits à l'esclavage... Les violences perpétrées ne connaissaient pas de limite et la population perdit des milliers d'unités sur chaque génération à cause de ces affrontements sans fin, aucune institution, pas même les Gardiens de la Liberté, n'étant alors en mesure de rétablir une certaine forme d'autorité ou de justice au niveau national. Ce n'est que suite à la prise de pouvoir Ithil qu'Atsami redevint un état à part entière, avec ce retour, pour la première fois depuis Père-de-Tous, d'un monarque capable d'imposer et d'exercer sa souveraineté sur la totalité du royaume.

De cette période chaotique révolue, peu de vestiges subsistent aujourd'hui ce qui s'explique sans doute en partie par la volonté de la Reine de faire oublier à ses sujets ce sombre passé. Les rares textes ou récits oraux qui demeurent ne présentent en effet que des fragments très incomplets de ce passage, pourtant relativement récent, de l'histoire atsamienne.

Faits marquants

Règne d'Ithil

An 1

  • Mois de Narvinyë
    • Arrivée au pouvoir de Bahanix et Ithil. La prise de pouvoir s'est déroulée vite et sans heurt, à la surprise générale. En effet, alors que les guerres de Guildes battent leur plein pour prendre le pouvoir à la Surface, celle qui sera appelée la Reine mit fin à tout cela en quelques semaines. Plusieurs hypothèses circulent quant à l'établissement du règne d'Ithil et de Bahanix, parmi lesquelles la plus plausible serait que la Dragonne serait allée à la rencontre de chaque chef de Guilde et aurait fait étalage de son pouvoir de manipulation des Sphères du Possible. Aucun témoignage fiable n'est malheureusement disponible. Cet état de fait laisse penser que la Reine aurait pu altérer la mémoire de tous les Atsamiens pour que sa prise de pouvoir se passe sans violence. Les pouvoirs incommensurables de celle qui peut décider d'empêcher la mort prendre l'un de ses sujets sont tout à fait à même de réaliser une telle manipulation. Le grand principe du Règne d'Ithil est la liberté absolue pour tous les Atsamiens, dans leurs actes et leurs paroles. Ainsi, les guerres et les massacres continuèrent entre les Guildes, sauf que la Reine ramenait à la vie chaque disparu dans les Sanctuaires atsamiens. On pense qu'Ithil et Bahanix souhaitent, en faisant ainsi, lasser leurs gens de ces passes d'armes inutiles. Ou bien laisser libre cours à leur folie guerrière pour régner en toute tranquillité.
    • Création de la Guilde Evil Dragon
    • Création d'Angel Corellon en réponse
  • Mois de Narquelië
    • (Re)découverte des Escaliers

An 2

  • Mois de Narvinyë
    • Inauguration du Bal (Isilya de la première semaine)
  • Mois de Nénimë
    • Arrivée de Knucker, le premier (et dernier ?) Scerdraqc d'Atsami (Menelya de la troisiéme semaine le matin)

An 3

  • Mois de Nénimë

An 5

  • Mois de Narvinyë
    • Début de la Régence de Baïkamath. (Anarya de la première semaine)

An 6

An 7

  • Mois de Yavannië

An 8

An 9

An 10

An 11

An 12

An 14

Evénements récurrents

Notes et références

<<Revenir à l'Accueil