Eroggfar

De Atsamiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Situé loin au nord, cette terre en apparence désertique est séparée d'Atsami par un long bras de mer en perpétuel mouvement. Cette mer est réputée insurmontable car aucune carte de celle-ci peut être valable plus d'une semaine. De plus les créatures qui y vivent sont capables de déchirer facilement le moindre vaisseau de guerre.

Ainsi ce lieu reste inconnu et terrifiant pour la plupart, et même les plus aguerris voyageurs réfléchiraient longuement avant d'accepter de naviguer vers ces terres gelées.

Et pourtant de nombreuses embarcations venant d'Eroggfar amerrissent tous les jours dans les ports d'Atsami. De ces bateaux descendent des Hommes bien plus grands que la moyenne, leur carrure fait penser à celle des semis-Ogres à ceux qui les côtoient chaque jours dans les tavernes grasses des villes côtières.

Ces Humains ont fait le serment de ne jamais divulguer le secret de ce qu'ils nomment la Traversée Brumeuse, et nombreuses sont les guerres qui ont éclaté à cause de cupides qui essayaient de leur forcer la main.

Géographie

Eroggfar se présente comme une vaste île à demi gelée, la moitié sud, appelée Nyron Hinn, étant principalement composée de montagnes escarpée et de vastes forêts de conifères géants, et la partie nord nommée Deri Hinn, désert de glace lisse comme le verre jonché de sculptures aux formes et aux tailles improbables.

Extrêmement instable, ce continent change très souvent. Il n’est pas rare par exemple qu’un ravin abyssal s’ouvre et se referme en une journée au beau milieu de Deri Hinn. Pourtant l’urbanisation n’a pas pour autant épargné les Landes Gelées, et on y retrouve de nombreux et massifs forts et bastions.

Ces villes s’organisent autour d’un fort, puis des murs sont érigés autour afin de protéger la population. La plus grande ville d’Eroggfar est Farrion, construite à même la montagne dans le cratère d’un volcan éteint. Cette ville s’est imposée aux autres par sa position stratégique presque imprenable et sa puissance militaire lourde inégalée.

Habitants

Les mœurs ne varient que très peu selon les tribus, et bien que survivent par ci par là quelques dialectes anciens, l'eroggien y est une langue extrêmement répandu. Ne vous attendez donc pas à être chaleureusement accueilli, la confiance là-bas n'est accordée qu'après de longues, dangereuses, et fastidieuses épreuves.

Respectant fièrement sa réputation de contrée sauvage, Eroggfar n'a pas d'Empereur ou de Roi. Les différentes tribus se battant continuellement pour la place de tribu en chef. Pour l'heure, cette place revenant à la place forte Farrion, et dont le règne, bien que lourdement contesté, semble pouvoir perdurer sous encore de nombreuses générations.

Bien que plus rares à cause du climat peu propice, les Dragons sont cependant largement répandus en Eroggfar. De récentes recherches démontrent que les Landes Gelées n'eurent jadis abrité qu'une seule espèce de Dragon, une race qui commandait aux vents et aux tempêtes. Mais désormais, au vu de la facilité avec laquelle les Sauriens peuvent se rendre en Eroggfar par les airs, les espèces se sont mélangées et il n'y presque plus de différences avec ceux d'Atsami.

[...]

Bien amicalement, Jorm.