Craquelures du Givre et des Cendres

De Atsamiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Au cours de l'an 2, de retour dans le Cinquième Souterrain en compagnie de Givre, Phoenix d'Utopia ne tarda pas à faire preuve d'un comportement inhabituel : abus d'alcool, langage grossier, gestes violents. Il manda auprès de lui les membres des Corellons avant de retourner chez lui récolter les cristaux de luniara et plusieurs plantes de guérison.

Répondirent à cet appel une partie des Angel Corellons : Kitiara, enceinte, Lhossrandir, Anaëlle, Tania, Nisnor, Knucker, ainsi que deux membres de l'Élite Impériale : Ironside et Blake. Contre toute attente, Phoenix annonça son envie de lancer une guerre "purificatrice", de faire bouger ce monde en perdition. Son plan semblait simple : contrôler le Cinquième Souterrain, utiliser à son avantage l'Enchantement pour empêcher toute révolte, instaurer un péage pour financer une armée et conquérir le Palais Draconique, résidence de Bahanix et d'Ithil ! Le tollé est général et la tension devint insupportable. Les cris et menaces fusèrent, Kitiara se retrouva même menacée de mort.

Enfin, un cristal de luniara vint à toucher Phoenix et à prendre une couleur rouge veinée de noir, bien loin des nuances vertes et grises habituelles du guérisseur. L'imposture fut révélée : l'homme roux n'avait de Phoenix que l'apparence et il prit la fuite, non sans déclencher un incendie pour la couvrir. Au passage, il nomma son Dragon "Cendres" et lança rendez-vous à Ironside : dans trois cycles de lumière au Temple Draconique.

Trois cycles de lumière passèrent, et avec eux vinrent une armée noire et chaotique, attirée par le sang et les futurs butins. En Utopia, la résistance s'organisait tant bien que mal mais les créatures présentes, hommes comme reptiles songeaient plus à soigner leur blessure et à comprendre ce qui se passait. L'intervalle de temps fut entre autres marqué par l'arrivée de la Princesse Nymeria, chef de La Garde de Nuit, et la propagation d'un parchemin par "Phoenix" qui contenait ces termes : "Le Seigneur Phoenix d'Utopia, Capitaine de l'Ordre des Vigilants, Chef des Corellons et de La Garde de Nuit, prend à partir de ce jour les pleins pouvoirs sur toutes les terres atsamiennes. Les Chefs de Guilde sont amenés à reconnaître sa légitimité et lui payer un tribut égal à deux Diamants par homme et par Dragon à chaque lune. Ceux qui oseront s'opposer au Seigneur Phoenix seront chassés et détruits. Leur Renaissance sera interdite, et leurs esprits exilés dans l'Ether."

De leur côté, Ironside et Rucicar rejoignirent le Temple Draconique et y assistèrent au simulacre de règne auquel "Phoenix" se complaisait. Au bout de quelques heures, malgré tout, le commandant fut rejoint par dix hommes chevauchant des Wyvernes, et qui annoncèrent que, grâce au crâne que possédait le vrai Phoenix (celui-là même offert par Knucker autrefois), la Porte Rouge avait été affaiblie, cette Porte maléfique derrière laquelle Bahanix avait scellé quantité de monstres et Démons. "Phoenix" décréta alors le début de l'invasion sous l'impulsion des dix officiers. L'armée s'organisa peu à peu et s'éparpilla dans les Souterrains.

Pendant ce temps, les choses bougèrent enfin en Utopia. Nymeria envoya une missive au Corbeau Blanc qui accompagnait Phoenix, lien entre La Garde de Nuit et l'homme, en espérant que le message lui parvienne. Son corbeau messager trouva Phoenix, le vrai, emprisonné au Troisième Souterrain.