Shadak

De Atsamiki
(Redirigé depuis Campanien)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shadak est un humain d'Atsami.


Histoire

Shadak était en train de jouer avec les autres enfants du village, quand sa mère l'appela, lui et ses amis. Il entra dans la petite maison et vit un plateau avec des fruits et toutes sortes de nourriture, quand il s'approcha un peu plus, sa mère lui dit joyeux anniversaire ! Mon fils, que tu grandis vite ! et oui Shadak avait beau avoir 11 ans qu'il était le plus grand des enfants du village, avec un métre soixante cinq.


Elle reprit la parole mais cette fois en parlant aux amis de Shadak, asseyez-vous les enfants, c'est l'heure de manger !!


Au cour du repas on entendit des grondement dans la terre, la mère de Shadak sorti et vit des centaines de cavaliers armés, quand ils s'approchèrent un peu elle distingua qu'il s'agissait de pillards, elle rentra dans la maison et dit au enfants de se cacher dans la cave et de ne pas sortir. Shadak qui était curieux sorti de la maison pour voir ce qui ce passé et vit un cavalier s'approcher de lui à grande vitesse. Un des ses amis celui qu'il préférer regarda à son tours et se fit trancher la gorge. Shadak vit la scène, il avait très peur, les autres enfants aussi, ils allèrent tous dans la cave pendant que le père de Shadak sorti de la maison avec sa grosse flamberge et son armure. Shadak qui le vit partir se dit qu'il tuerai les pillards tous les hommes du village firent pareil mais les cavaliers étaient trop nombreux.


Une heure après Shadak sorti de la cave, il n'y avait plus personne, à par des corps inertes... en cherchant un peu il vit son père étaler par terre, il couru vers lui pendant que les autres enfants sortaient de la cave, son père n'était pas encore mort mais il était bien blessé. Shadak dit à son père en pleurant :

- Papa, pourquoi ?! Pourquoi ?!

- Shad, je sais que tu as le désir de te venger, prend mon armure et mon épée, surtout fais attention à toi mon fils, je suis fier de toi.

Quand Shadak se retourna, quelques cavaliers lui fonçait dessus, il attrapa la lance d'un des 6 et la tira pour faire tomber son cavalier, il prit son couteau de poche et lui trancha la gorge. Les autres cavaliers décendirent de cheval et lui courrirent après, Shadak arriva au camp de bûcheron et attrapa une hachette qu'il lança sur l'un d'eux, il tomba par terre avec la hache planter dans la tête. Il se rua sur les quatre autres et les frappa de toutes ses force, le premier qu'il frappa, son cou lui enleva la mâchoire, d'ailleurs il vit un épée qui allait vers sa tête. Soudain l'homme qui la tenait se figea sur place et tomba par terre, un couteau de cuisine était planté dans son dos... C'était un ami de Shadak qui avait lançait le couteau, il s'étaient plus que trois contre lui, un des hommes le nargua :

- C'est moi qui ais tuer la plupart des hommes du village, si tu veux je peux te tuer toi aussi gamin !

Shadak répondis avec fureur :

- Déjà je me nomme Shadak et ensuite, tu vas mourir !

Il prit la grosse hache qui sert a faire tomber les arbres et lui fracassa la tête, les os de celui-ci giclaerent ainsi que son sang, il tomba par terre tandis que Shadak tuait les deux autres. Quand Shadak les eus tuer et découper en rondelles, il dit à son ami Joseph :

- Merci de m'avoir sauvé, sans j'étais mort !

Joseph lui répondis du tac au tac :

- Sans aussi nous serions probablement mort ! Je me demande comment tu as fais pour tous les tuer !

- Et bien j'étais enrageais, sans ça je serai mort.

- En tout nous n'avons plus rien.

- Oui, répondis Marc l'autre ami de Shadak mais nous devrions partir a la recherche de nos mères, je n'ai pas vu de corps de femme ! Joseph répondis :

- Oui ils ont du les emmener mais ou ? Moi je sais répondis Shadak, il sont reparti vers leur forteresse au Nord, si nous y allons nous pourrons peut-être les retrouver !

- D'accord répondit Marc, mon père avait un arc dans sa chambre, je vais le chercher, il m'a apprit a tirer.

- Moi, je n'ai rien répondis joseph...

- Si tu as tes amis ! Répondit Shadak

- Oui c'est sur mes vous ne me serez pas très utile si vous êtes morts...

- Certes mais on va te trouver une arme !

-Eh !! Shadak, Joseph, j'ai trouver une idée, Joseph, tu commençait à travailler avec ton père dans les bois !

- Oui et alors ça change quoi ?

- ça change que...

- Oui je comprend, dit Shadak, tu veux qu'il se batte avec une hache ?

- Non pas une mais quatre !

- Comment ça quatre ? Répondit joseph étonné.

- Oui trois hachettes qui te serviront de hache de lancer et la grosse hache !

- A d'accord !! Je comprend mieux, oui c'est une bonne idée, je vais faire comme ça !


Ils partirent donc vers la Nord à la recherche de la forteresse.




12 ans plus tard

Ils croisèrent un grand cheval habiller de noir et un homme sur ce cheval en noir aussi, il avait à la main un fléau d'arme, et dans l'autre une longue épée. Il s'avança vers eux et ils virent en dessous de son capuchon un visage tout ridé, ils s'avancèrent encore et aperçurent le père de marc, d'un coup l'homme qui avait l'air pacifique se retourna et les attaqua, marc bandit l'arc et joseph fonça droit sur l'homme, Shadak lui qui ne se battait plus avec la flamberge de son père sauta rapidement vers l'homme qui les chargeait il sorti une dague de sous sa cape et la lui planta légèrement dans la jambe, il se rattrapa sur le sol et se retourna calmement. L’homme tomba de cheval. Quand marc s'approcha il lui prit le pouls, il etait mort...


Le soir quand ils plantèrent leur bivouac ils se mirent devant le feu et parlerent calmement. Marc lança la conversation :

- Shad, comment as-tu fais pour le tuer en l'effleurent à peine ?

- Cette nuit, j'ai trempé la lame de ma dague dans une substance de ma composition, cette substance vas droit au cœur en moins de dix seconde, quand elle y est, elle le fais exploser.

- Et ben depuis quand tu utilise ce genre de méthode pour tuer les gens ? Répondit joseph

- Depuis hier.

- Ah et ben c'était étonnent, tu m'a toujours surpris Shad !

- C'est normal, je suis née pour me venger.


Ils se couchèrent paisiblement avec Joseph pour monter la garde.


Quand ils se réveillerent le lendemain, il y avait Joseph étaler par terre. Quand à Marc, il dormait encore. Ils n'étaient pas au même endroit que le soir précédent. Ils étaient enfermés dans une cellule de prison avec deux gardes devant la porte. Il demanda à l'un d'eux :

- Qu'avait vous fais à Joseph, ils se retournèrent surpris que Shadak ce soit réveiller.

- Alors le larbin on essaye de s'approcher en douce de la forteresse ? Et bien ton ami est mort. Quand à ton autre ami, il est sûrement en train de le devenir lui aussi.

Shadak s'approcha un peu plus de joseph, il avait la gorge tranché... il reprit la parole :

- On est ou exactement ?

- Dans la palais du roi grom.

- Qui est ce grom ?

- Ton maître patate, celui qui à piller de nombreux villages, je me souviens j'étais dans un groupe qui devait piller un village du nom de sken, il y a un homme qui a bien résister, il a tuer 15 d'entre nous ! C’était passionnant quand il est mort on la regardait pendant 10 bonnes minutes (le garde ne faisait même plus attention a Shadak) et puis après...

- C'étais nôtres village coupa Shadak !

- Ah bon, reprit le garde revenant à ses esprits, et bien tu sais quoi, c'était pathétique.


Deux jours plus tard Marc se réveilla et Shadak lui expliqua tous. Marc était en fureur.


Tous les matins et soirs, on leur apporter a manger jusqu'au jour ou on ne leur en ramena plus. Shadak décida de s'évader, Marc suivait l'initiative. Shadak étrangla le premier garde à travers et les barreaux pendant que Marc faisait de même avec le second. Ils prirent les clés et sortirent de la cellule. Ils virent sur une table les armes de marc, Joseph et Shadak. Shadak reprit ses fioles de poison et marc reprit son arc, il prit aussi la hache de joseph :

- Un arc c'est pas très utile en intérieur.

- Oui tu as raison, alors ou est la sortie ?

Marc prit le chemin de Droite, Shadak le suivit. Ils arrivèrent dans une grande salle, il y avait un grand banquet, ils étaient sur une sorte de balcon qui surplombait la salle. Ils virent assis dans un trône un homme avec plusieurs femmes à ses pieds, il avait aussi des centaines de bijoux à côté de son trône. Shadak parla à Marc a voie basse :

- ça doit être le roi, celui qui a piller le village.

- oui, c'est lui, je le reconnaît c'est lui qui à tuer ta mère, je l'ai vu.

- Bon alors ce qu'on va faire, c'est tous simplement que toi tu vas me couvrir avec ton arc et moi je vais aller empoisonner le roi.

- Ok mais s’il y a plus de soldats qu'on ne le crois ?

- Pas grave, on les tuera tous !

- Bon si tu le dis, je te fais confiance.

Shadak prit un escalier et alla dans la salle du banquet. Il s'approcha du roi tranquillement, sans se faire remarquer. Marc lui bandait son arc et préparer quelques flèches. Quand Shadak jugea qu'il était assez près du roi, il sauta sur lui et lui planta sa dague dans la gorge, plusieurs gardes aillèrent vers lui et marc intervint, il en tua 3 pendant que les deux autres de la patrouille fonçait sur Shadak. Il passa entre les deux et trancha la gorge des deux soldats. D’un coup, il y eu un tremblement de terre énorme. Shadak se retourna et vit le roi en train de faire une invocation. Il regarda le centre de la salle, vit que le sol changeait de couleur, il devenait rouge, rouge comme le sang. Au bout de trois secondes le sol se fissura et une créature gigantesque, d'au moins 9 mètres de haut sorti des fissures. Cela ressemblez a un dragon mais ce n'en été pas un ça pouvait être un démon mais ce n'en était pas un... ou plutôt, si en fait c'est un démon. Marc avait la respiration saccadé, vous me direz c'est normal il vient d'envoyer 60 flèche sur le démon sans que ça lui fasse grand chose, le démon cracha du feu partout dans la salle, beaucoup de gens moururent, énormément. Les charpentes tombèrent sur le démon, Shadak profita du moment pour lui sauter a la tête et quand il s'approche, il senti une chaleur, immensense, il n'avait jamais senti cela !


D'un coup Shadak eu la lampe qui s'alluma, il sauta au cou de Grom et l'étrangla, il l'étrangla avec tant de force qui avait la peau couper par la dague ouverte bien sur et la glotte qui partait en milles éclats, le démon explosa avec un puissance aussi immense que lui, l'explosion détruit entièrement le palais et tous ce qui avait dedans sauf, et c'est bien le plus bizarre les humains, eux restèrent débous. Shadak rejoignis marc et ils partirent pour d'autres aventures.




Un peu après, Marc et Shadak arrivèrent à un petit village, celui-ci était fortifié. Il ne s'agissait que d'une simple palissade de bois mais elle avait un air solide. Quand ils rentrèrent, ils aperçurent un groupe de personne en train de parler. Tous les gens du village étaient en armures, il y avait des blessés un peu partout contre des maisons avec des femmes à côté pour les soignés. Shadak dit quelques mots a son ami et s'avança vers le groupe de personne :

- Bonjour messieux !

- Bonjours ! -

- B'jour !

- Salut !

- Bonjour mon ami, d'ou viens-tu ?

- Je viens d'une petit village du nom de Sken. Je voyage avec mon ami Marc, c'est lui là bas contre la palissade.

- Très bien et comment t'apelles-tu ?

- Je m'appelle Shadak... euh...

- Oui ?

- Pourquoi un village aussi petit a une palissade ?

- Nous nous faisons attaquer par des dragons, interrompis un des hommes.

-Des dragons !??! Je ne savais pas que cela existait ? Mais cela fait qu'elle taille, ça vole ???

- Un dragon adulte peut mesurer jusqu'a 25 m de long, mais nous nous faisons attaqué par des petits, c'est suffisamment méchant ! Mais ça ne vole pas encore a cet age là !

- Ah d'accord, Est-ce que vous savez ou on peut trouver de quoi manger et dormir sans un rond ?...

-Oui bien sûr, là bas la maison, c'est un auberge, l'auberge de la sympathie, c'est une dame très gentille qui s'en occupe et elle fais dormir et manger les pauvres.

-Mais comment fait-elle pour payer la nourriture etc. ??

-Elle ne la paye pas, elle la récolte.

-Au revoir messieurs, je vous remercie bien de m'avoir accueillit comme ça. Au fait ! Savez-vous ou je peux travailler ?

-Bien sur, vous vous faîtes engager par le chef du village et vous combattez.

-D'accord, merci pour tous !

-De rien !

-Au revoir !

-Au revoir !


Shadak s'avança de Marc et lui raconta en quelques phrases la situation, Marc semblait horrifier. Ils allèrent donc à l'auberge et expliquèrent la situation à l'aubergiste. Ils montèrent dans leur chambre, ils avaient 2 chambres, une pour chacun.


Shadak s'installa tranquillement dans sa chambre, elle était très bien décorer, il y avait sur les murs des cadres avec des tableaux et des peintures, tout cela était arranger avec tendresse et gentillesse. Shadak posa ses armes à côté de son lit, il s'allongea et se reposa, quand il se revaille, il était en pleine forme, le lit dans lequel il avait dormi était très moelleux, un sommeil agréable. Il alla à la hutte du chef et lui demanda s'ils pouvaient travailler comme guerrier au village, celui-ci fut étonné qu'un étranger se propose pour combattre des dragons ! Il accepta et proposa même une prime de 1000 pièce d'or s’il tenait jusqu'a la semaine prochaine ! Et il leur proposa aussi une prime de 10 000 pièce d'or s’Ils se débarrassaient des dragons, Shadak se demanda d'ou ils sortaient des sommes pareille mais quand il vit des hommes en armures qui apportèrent un coffre plein d'or, il compris bien vite... Shadak retourna a l'auberge. Il alla a la porte de Marc et toqua. Personne ne répondis puis il entra surpris que Marc ne lui réponde pas ! Il trouva Marc allongeait dans son lit avec l'aubergiste... Shadak tourna la tête et ressorti en silence. Shadak sorti et retourna vers le groupe de guerriers, il leur parla un moment et demanda enfin si l'un d'eux voulait bien l'accompagné pour se débarrassait des dragons, le doyen (qui n'avait que la 60ene) se rapprocha de lui et lui dit : -Ces bons a rien ne veulent pas me suivre pour aller leur botter le derrière, moi je le veux, alors partons !


Ils s'avancèrent a l'extérieur du village, ils parlèrent tout en marchant, Shadak apprit que le grand-père était un prêtre très puissant mais qu'il gardait son secret jusuq'a ce qu'il trouverait le bon apprenti. quand ils arrivèrent a la grotte des dragons, le décor changeait, les arbres était calciné, il n'y avait plus de lapin qui débusquaient, pourtant juste avant, ils en avaient croisé une dizaine.


Ils s'anvançèrent et virent les bête a table, leur repas, personne ne préférait ce le demandait... Ils explorèrent la caverne sans ce faire repérer, au bout d'un petit moment, ils découvraient des corps, probablement d'humain, ils continuèrent d'avançait, Shadak trouva par terre une dague et une cape noire, sûrement des trophées de leurs raids... Shadak prit la cape et l'enfila, il s'approcha en face du vieil homme, il faisait sombre dans cette grotte puis le prêtre dit : Shadak, Shadak tu es ou ? je suis là, Shadak enleva la cape et le vieil homme eu un air surpris, à peine Shadak refermait la cape sur lui qu'il pouvait disparaître dans l'ombre et que personne ne pouvait l'entendre. Il s'approcha donc du dragon qui était dans l'ombre en train de dormir il essaya la dague en tranchant la tête du dragon, il n'eu aucune difficulté, il se retourna vers le vieil homme et lui demanda :

- Comment se fait-il que je n'ai eu aucunes difficultés ???

- La dague mon fils, la dague, c'est une dague enchanté, elle peut tuer des dragons beaucoup plus facilement que les autres armes qui rebondissant contre leurs écailles. Ton autre dague, elle me parait bizarre, elle est enchanté ?

- Non, je l'enduis d'un poison puissant, il atteint le cœur en 10 seconde et le fais exploser. -Pas mal, mais c'est pas pratique, tu veux pas plutôt que je te l'améliore ? -Si je veux bien, mais d'abord on tue les dragons!

- Ca tombe bien vu que j'ai besoin d'écailles de dragons ! Tu veux que je te montre ce que je suis capable de faire ?

- Oui je veux bien !


le prêtre parla dans un langage que Shadak ne comprenait pas, cela ressemblez à une incantation. les mains du prêtre devinrent violettes et d'un coup, une boule violette jaillit des mains du prêtre, elle frappa un dragon en pleine poitrine, celui-ci poussa un long cri et tomba au sol.


le retour de Shadak et le prêtre ne se fit pas inaperçu. Shadak se baladant avec la tête d'un des dragons se faisait énormément remarquer. Quand Shadak arriva à la hutte du chef on lui donna ses 10 000 pièce d'or d'un air très boudeur.


Shadak resta dans le village pendant 12 ans pendant lesquels il travailla des sorts de prêtre.


Huit ans après, Shadak avait apprit de nombreux sorts de prêtre, du moins efficace à de très puissant. Le prêtre donna un an à Shadak pour choisir le domaine dont il allait devenir le prêtre.


Marc et lui s'étaient disputé, mais il prirent quand même de bon cœur le chemin d'une nouvelle aventure. L'hiver était tombé depuis peu et il faisait froid. Le jour il fallait de couvrir, la nuit on ne pouvait dormir dehors. De plus une invasion de monstres en tout genre avait envahi ce plan et les monstres pillaient et tuer pendant le jour. Ou Shadak et Marc marchaient de nuit et risquaient de mourir de froid ou ils marchaient de jour et ils se faisaient attaqué par les monstres. Pour ne rien risquait pendant qu'ils dormiraient, ils décidèrent de marcher jour et nuit pour aller de villes en villes. Pendant qu'il se disputaient pour maintes raisons, ils furent encerclés par des pillards. Shadak n'eu pas le temps de sortir ses dagues qu'on lui mit un poignard contre la gorge. Marc n'eu non plus le temps de sortir son arc. On les emmena de force à travers la forêt. Ils arrivèrent dans une espèce de ville bien organiser, des défenseurs, des murs, tours; tous ce qu'il faut. Le chef des pillards s'approcha d'eux et leur dit :

- Vous allez devoir combattre l'un contre l'autre, le peuple veut des jeux. Battez vous et celui qui gagnera sera libérer. Toi, montra le chef en montrant Shadak tu te battra avec ça, il lui tendis deux sabres (extrêmement bien affûter) et toi, tu te battra avec ça, il lui tendit une hache et une masse d'arme.

Le grand homme parti. Shadak et Marc se regardèrent. Ils allaient devoir combattre contre. On avait pris les dagues de Shadak mais pas sa cape ne se doutant pas de son pouvoir.

Le lendemain Shadak s'avança dans l'arène. Marc fit de même en rentrant par une autre porte. Shadak s'avança doucement et marc lui sauta dessus terriblement fort, les sabres et la hache se touchaient l'un voulait pousser l'autre. Marc dit à Shadak :

- Désoler, mais j'ai envis de survivre !

- Moi aussi, on peut "essayer de se révolter !

- Pour tout les deux mourir ? Non.

- Bon ben tant pis pour toi !

Shadak se retourna et donna un coup sec dans la main de Marc. La main tomba par terre, Marc réussi a soulevé la hache et la rabaissa sur la jambe de Shadak, celui-ci recule et ne se prit la hache que dans une parti de la jambe. Le sang coule à flot, Shadak se relève avec peine pendant que Marc crie de douleur. Il attrape le sabre qui avait lâché pendant le coup de Marc. Il sauta dessus et lui trancha la tête. Une acclamation apparu dans le public de l'arène. Shadak tomba au sol et se prit la tête dans les mains.


pourquoi ai-je tuer mon ami, pourquoi ?!

Le chef de la "tribut" Se leva et déclara Shadak le vainqueur. Peut après, on amena Shadak à la porte de la ville et on lui dit :

- Tiens, voici ton trophée.

Un homme remet à Shadak les sabres avec lesquels il à combattu. C'était un très beau combat, il me reste une chose à régler : L'homme sortit son sabre et le pointa sur Shadak.

- Tu as détruit la forteresse ou j'étais soldat, je dois te donner la mort.

- Rêve mon coco, Shadak sorti ses sabres et trancha la tête du garde, plusieurs autres arrivèrent et Shadak parti en courant laissant le corps de son ami sans tombe.


Shadak se mit au service d'un mage, en tant que garde de sa maison, le mage le logeait, le nourriait, Shadak avait tout ce qu'il lui plaisait, il fit cela pendant trois ans. Shadak apprit quelques sorts assez simples.


Peut après Shadak rencontra un homme qui le mena dans un forêt en lui disant qu'il fallait lui montrai quelque chose d'important, quand Shadak arriva, il se trouva face à face avec un bâtiment, de hautes murailles l'entourait, l'homme lui dit :

- Shadak, entre dans ce bâtiment et suis ton destin, je pense que tu es quelqu'un d'assez extraordinaire, si j'ai raison, tu as un grand pouvoir.


Shadak s'avança et sitôt qu'il entra, il vit deux énormes bêtes se battrent entre elles, chacune faisait au moins 6 ou 7 mètres de hauteur. Cela ressemblait aux descriptions des dragons dans les vielles légendes. Il entendit dans sa tête une voix :

Shadak aide moi, je suis ton dragon, tue mon adversaire !

Le dragon rouge le regardait. l'autre dragon, un bleu lui dit la même chose.


Shadak devait choisir. Le rouge, le courage et la force; le bleu, la sagesse et la rapidité d'esprit. Shadak opta pour le rouge, il plongea sur le dragon bleu et lui planta un sabre dans l’œil, celui-ci ce retourna et lui mit un coup de queue dans le torse, Shadak s'envola, il atterri sur un mur, celui-ci trembla après le choc. Le dragon bleu donna un coup de griffe au dragon rouge, celui-ci lui envoya une boule de feu, le dragon bleu cracha de la glace, les deux forces étaient en affrontement, Shadak sauta sur le dos du dragon rouge, puis il passa sur la tête, de là il sauta sur la tête du dragon bleu, d'un coup il senti une douleur l'envahir, il devina la puissance mentale du dragon lui troué l'esprit, malgré cela Shadak frappa le dragon, coups sur coups. Au bout d'un long moment de combat, le dragon bleu tomba, un grand bruit retentit et le sol se troua. Shadak parla au dragon rouge:

- Qui es tu ?

- Je suis ton dragon, je me nomme campanien. Nous apprendrons a faire connaissance plus tard, montes !

- Ou allons nous ?

- Dans le trou que tu vois la ou est tombé dragnar, c'est le nom du dragon bleu

Shadak monta sur le dos de Campanien, celui-ci plongea dans le trou. Il s'enfoncèrent dans un couloir sombre et profond. au bout d'un moment, ils arrivèrent devant une porte, une grande porte, elle faisait au moins 20 mètres de haut.

- Tu vas rencontrais ton père.

- Mais mon père est mort ! Non, le père que tu crois mort n'est pas ton père, ton père, c'est un dieu, un dieu payin, Arlan, dieu de la cruauté et des morts.

- Ce n'est pas possible ! Si ! Bon tu l'ouvre cette porte !

- Mais je ne vais pas pouvoir ! Seuls les enfants d'Arlan sont capable de l'ouvrir, tu le peux !

Shadak persuadé qu'il ne réussirait pas poussa la porte et par miracle, celle-ci s'ouvrit. A l'intérieur, un Homme, très grand, il faisait au minimum 25 m. Il avait la peau noire et surtout, il était en feu.