Peuple des Nuages

De Atsamiki
Aller à : navigation, rechercher


Nombreux étaient les peuples arpentant Atsami. Il en existait une multitude, pour tout plan du monde connu. Chacun avait ses rites et ses pratiques. Ils collaboraient entre eux, s'affrontaient ou tout simplement s'ignoraient.


Le Peuple des Nuages, quant à lui, vivait en autarcie au sommet de la plus haute des montagnes du nord d'Atsami. Leur cité se dressait fièrement. Des statues dorées représentaient de majestueux dragons. Varla'a, la cité en question, était dirigée par un saurien des plus avisés. Là, dragons et humains vivaient en harmonie. C'est dans ce peuple que naquit Morgul. Il fut lié à un jeune Dragon Bleu, sorti de son œuf au même instant que lui. C'est dans la plus pure tradition de Varla'a que la cérémonie d'union se déroula, sous les yeux des autres citadins. A l'instar de tous les habitants de la cité, Morgul s'initia au métier de dragonnier. Tout comme eux, il était voué à devenir l'élite des chevaucheurs de Dragons car le Peuple des Nuages se considérait comme les héritiers directs de Père-de-Tous. Leur lignée était la plus pure, leurs intentions les plus nobles et leur mode de vie le plus digne.


Morgul appréciait fortement son dragon, Orlus. Destinés l'un à l'autre par la volonté des Dieux, ils étaient en parfaite harmonie, à l'image de leur peuple. Morgul était jeune et avide de connaissances. Son âme était pure et Floryd, le sage dirigeant de Varla'a, accepta de le prendre comme apprenti. Il lui apprit, à lui tout comme à Orlus, les rudiments de la magie draconique. Après de longues années d'entraînement, le jeune duo grandit et les deux liés devinrent les mages les plus émérites du Peuple des Nuages.


Mais l'harmonie est aussi fragile que la stabilité des Dieux. Là ou Corellon jouissait d'un peuple préservé de tous maux, Shevarash ne pouvait s'empêcher de le jalouser. Il lança un nuage de corruption sur la cité de Varla'a. Mais les défenses de Corellon Larethian et la magie du Peuple des Nuages étaient solides, et la cité fut épargnée. Fulminant de rage, Shevarash leva une armée de sauriens pour assaillir Varla'a. Pour la première fois, ses habitants durent se battre. Leur cœur était pur, mais leur entraînement parfait. Toutefois, ils ne voulaient pas s'opposer à ces dragons, créatures qu'ils respectaient. Le Peuple des Nuages n'était qu'amour et partage. Floryd, par sa sagesse, parvint à raisonner les dragons obscurs. Mais l'effort demandé affaiblit ses défenses et la noirceur de Shevarash le consuma.


Varla'a avait subi sa plus grosse perte, mais la cité avait été préservée. Morgul et Orlus furent à juste titre désignés comme successeurs de leur mentor au rang de dirigeant. Mais ils refusèrent, n'ayant que faire du mérite et de la fierté. Ils pleurèrent leur maître puis reprirent leur entraînement, en quête de Sagesse.


Nul ne pouvait éroder la volonté de Shevarash. Le Dieu Sombre demanda à son frère Sheranesh de forger un anneau permettant à quiconque de disparaître de la vue des autres. Par un maléfice inconnu, Shevarash obtint de son frère jumeau ce qu'il voulut : un Anneau de la Nuit permettant de se cacher dans les ombres nocturnes. Il en équipa son unique champion pour infiltrer Varla'a. L'envoyé de Shevarash, une fois au cœur de la cité, prit l'apparence d'une dragonne de couleur verte et conquit le cœur d'Orlus, le Dragon le plus puissant du Peuple des Nuages. Celui-ci perdit peu à peu ses forces, infecté par la malédiction. Se rendant compte de la supercherie, Morgul tua le champion de Shevarash dans un redoutable combat, transformant en ruines la Pleïa, le bâtiment royal de Varla'a. Ce fut le début de la déchéance du Peuple des Nuages. Une nouvelle armée de dragons, chevauchés par des humains au cœur empli de ténèbres, et tous équipés d'Anneaux de la Nuit, fit marche sur la cité. Cette fois-ci, les habitants de Varla'a ne purent échapper à la bataille. La guerre dura une éternité. Les habiles dragonniers de la Cité des Nuages défirent les armées de Shevarash. Mais une nouvelle horde s'abattit sur eux et, épuisé, le Peuple fut submergé. Toutefois, le Dieu Sombre ne parvint pas à ses fins. Orlus utilisa ses dernières forces pour les unir à celles de Morgul. Ensemble, ils anéantirent l'Armada Noire. Mais cette victoire fut soldée par un lourd tribut : Orlus périt et Varla'a s'effondra. Paix et partage disparurent d'Atsami en même temps que le Peuple des Nuages.