La Garde de Nuit

De Atsamiki
Aller à : navigation, rechercher
La Garde de Nuit
[[Image:Blasongardedenuit.png"La Garde de Nuit"
Fondation : Alduya de la cinquième semaine de Sulimë, an 3
Dirigeant(s) : Nymeria, Gauvain & Elyra
Capitale : ChâteauNoir

Histoire

La nuit se regroupe, des armées s'affrontent en une lutte incessante et sans issue. Se créant et se défaisant a un rythme de plus en plus rapide et cruel, les clans ne font qu'entraîner à leur suite humains et dragons dans la guerre, le chaos et la déchéance.


Que servir, quel idéal suivre au sein de ce sombre néant où la chute est infinie, incontrôlée? D'autant que sur ce monde, une ombre plane, impalpable, indéfinissable. Les temps ont changé, et ce que les sages redoutaient est en train de se produire. Ainsi, un à un, ils quittent cette terre qui, souvent, les a vu naître, fuyant cette anarchie, cette futilité qui s'est lentement installée et qui nous ronge.


C'est dans ce contexte que la Garde de Nuit voit le jour. Au milieu du chaos se crée un semblant d'Ordre. Nous sommes des rebuts de la société en quête de rédemption. Nous n'avons que faire de la vertu: nous avons traîné suffisamment bas dans ce monde pour en connaitre les réalités.

Au milieu de nos Frères, nous vivons une nouvelle vie, loin de la domination et de l'orgueil des autres. Notre symbole: le Mur, rempart impitoyable contre le Chaos. Et Châteaunoir, notre refuge.


Aujourd'hui, même s'il ne reste que des ruines du passé, la Garde de Nuit est toujours là. Vagabonds mais unis par nos âmes dans un même but.


Nos principes

"La Nuit se regroupe, et voici que débute ma garde. Jusqu’à ma mort, je la monterai. Je ne prendrai conjoint, ne tiendrai terre, ni n'engendrerai. Je ne porterai de couronne, n’acquerrai de gloire. Je vivrai et mourrai à mon poste. Je suis l'épée dans les Ténèbres. Je suis le veilleur aux remparts. Je suis le feu qui flambe contre le froid, la lumière qui rallume l'aube, le cor qui secoue les dormeurs, le bouclier protecteur des Royaumes humains. Je voue mon existence et mon honneur à la Garde de Nuit, je les lui voue pour cette nuit-ci comme pour toutes les nuits à venir."


Tel est le serment qui nous lie, irréversible, il scelle à jamais la destinée de quiconque le prononce. Le choix d'intégrer la Garde de Nuit n'est ainsi pas à prendre à la légère. Car, toute personne ayant prononcé ses vœux ne peut revenir en arrière.


Dans la Garde, vous ne trouverez ni honneur, ni puissance. Nous sommes des charognards, une famille unie pour survivre dans l'égoïsme. Point de preux chevaliers, mais des voleurs, violeurs, orphelins, bandits, assassins, truands, mendiants, trafiquants, et autres professions douteuses. Tous ont renié leur passé. Tous ont oublié leurs amis, leur famille, leurs terres.

Appelés par le peuple "les corbeaux" ou "Corbacs", nous nous distinguons d'eux par l'austérité de notre vie et par le noir intégral de notre tenue. En effet, des chausses à la garde de l'épée, tout n'est que noir de jais. A ceux qui se rient de ce sobriquet, et à ces rois qui s'affrontent éternellement, notre réponse est toujours la même : "Que peut bien valoir une couronne, quand un corbeau peut dîner d'un roi ?"

Notre blason est noir à notre image: Parti d'argent et de sable, à deux corbeaux essorants adossés sous deux croissants, de sable sur argent et d'argent sur sable.

Guerre et alliance

Nous ne nous agenouillons pas devant les grands, nous ne prenons parti pour personne, et nous ne formons pas d'alliance. Dans une guerre comme une autre, nous décidons de ce qui est bon pour nous et pour nous seuls. Des alliances peuvent se créer sur une durée limitée si la Garde décide que c'est ce qu'il y a de mieux pour elle. Mais aucune alliance ne durera dans le temps. C'est ainsi. Nous n'avons pas foi en la justice des autres et réglons nous même nos affaires. Seuls.


Notre serment

Froidement tombe la nuit.
Voici que je débute ma veillée,
Et contre tous nos ennemis
Jusqu’à la mort je la monterai.


Je ne prendrai conjoint
Ni n’engendrerai.
Seigneur je ne serai point
Et gloire ne rechercherai.


Ma vie et ma mort sont dédiés à la Garde.


Je suis l’épée contre les ténèbres surgissant de toutes parts.
Je suis le veilleur qui attend du haut des remparts.
Le feu qui contre le froid flamboie,
La lumière ramenant l’aurore.
Celui qui secoue les dormeurs de son cor,
Le bouclier protecteur des hommes et des rois.


Mon existence et mon honneur
A la garde de nuit je les voue,
Pour que cette nuit soie sans heurt
Et que les humains restent debout.


Notre hymne: http://www.youtube.com/watch?v=tSheEqBSgsA


Nos actions

La Garde vit pour elle seule. Initialement, elle était peuplée de charognards, voués à la mort. Mais les temps sont durs, les proies se font rares. Les corbacs se dispersent: certains s'évertuent à s'entraîner et progresser, d'autres préfèrent la traque solitaire, d'autres encore essaient de découvrir le monde, toujours plus en détail. Les Frères de la Garde de Nuit sont libres de choisir leur vie, leur voie.

En revanche, nous aimons nous retrouver régulièrement pour nous entraider, pour partager une chasse à la chimère ou simplement pour discuter et rire. ChâteauNoir doit être un lieu de vie, de partage, d'entraînement. Les corbacs sont libres de choisir leur mode de vie, mais doivent toujours être là pour leurs Frères. Les membres qui se feraient trop oublier risquent gros.