Draginos

De Atsamiki
Aller à : navigation, rechercher
Draginos
Portrait de Draginos
Race : Uruloki
Espèce : Dragon Émeraude (Vert)
Genre : Inconnu
Née le : Menelya de la cinquième semaine de Sùlimë, an -2 (Mercredi 29 Mars 2006) Décédé en Yavannië de l'an 10.
Hauteur : Inconnu
Longueur : 3,5 m
Envergure alaire : 2,5 m
Poids : 1,6 t
Couleur de peau : Émeraude
Couleur des yeux : Inconnu
Étal civil : Uni avec Rockeuse
Alignement : Bon
Guilde : Chimère Étincelante
Rang : Commandant de la Garde de Varnaël

Draginos était le dragon de Pito. Il vit le jour à la fin du mois de Súlimë de l’an II. Cependant, l’œuf dont il a été issu fut conçu des années auparavant par le dragon Stejar. Il périt lors du mois de Yavannië de l'an X, dans l'effondrement d'une grotte à la Surface.
Dragon Vert d’origine, Draginos était réputé pour sa polyvalence tant dans ses compétences physiques que mentales. C'était un dragon calme et posé, qui faisait preuve de patience mais qui pouvait être un féroce combattant.
À l’instar de Pito, Draginos portait un tatouage représentant les armoiries de sa guilde. Celui-ci était visible au sommet de son cou, sous sa mâchoire.

Description

Physique :

  • Avait la capacité de changer de couleur ou de forme. Avait une préférence pour les apparences de Dino ou Tigre. Ces derniers temps, Draginos prenait la forme d’un Dragon Vert. Avait une vision plus assidue que les humains.

Caractère :

  • Au Quotidien : Serein, parfois passif. Peu de sens de l’initiative, mais fidèle envers ses proches. Possédait une sagesse plus importante que son lié.
  • Au Combat : Acharné et déterminé. Parfois incontrôlable quand la fièvre du combat l’envahissait.

Renaissances

Introduction

Il ouvrit les yeux. Les rayons du soleil qui filtraient à travers la fenêtre de sa maison l’avaient réveillé. Quel moment de la journée était-ce ? La matinée devait être bien entamée d’après l’éclairage qui inondait l’unique pièce de la cabane. Peut-être était ce même déjà l’après midi.
Pito s’étira et sorti de son lit. Il enfila des vêtements puis mit de l’eau à chauffer dans un récipient qu'il installa dans l’âtre de sa cheminée, dans lequel il fit un feu.
En attendant que l’eau boue, le jeune homme sortit de sa cabane. Quand il ouvrit la porte, il frissonna. En ce mois de Súlimë, la neige ne recouvrait plus l’herbe désormais verte, mais le froid persistait toujours. Pito referma vite la porte derrière lui afin de préserver la chaleur dans sa maisonnette. Il entoura son corps de ses bras afin de se réchauffer. Un mouvement vers l’Est attira son attention. Détournant son regard, il aperçu une gigantesque créature traverser le paysage, en direction du Nord-Ouest. C'était un dragon rouge et noir. d’une envergure importante, l’animal se déplaçait avec aisance dans les airs. Un dragonnier le chevauchait. Pito les observa jusqu'à ce qu'ils ne soient plus qu'un point à l’horizon.

Il rentra alors chez lui. Tout en versant une infusion dans la tasse contenant déjà l’eau chaude, il repensa au dragon volcan et à son cavalier. Lui-même n’avait pas de dragon. Même si la plupart des habitants d’Atsami étaient liés à des dragons, Pito faisait parti de cette minorité qui n’en possédait pas. d’après les maigres connaissances dont il disposait dans ce domaine, il savait que pour être lié à un dragon, il fallait certaines capacités ou compétences. Un dragonnier était lié à sa monture lors de la naissance de cette dernière. Assister à la naissance de son dragon devait être une bénédiction ! Mais évidemment, chaque droit entraîne des devoirs : un dragonnier doit prendre soin de son dragon, comme si c'était sa propre vie, une incarnation de son âme. De plus, le dragon doit aussi veiller sur son maître car, si celui-ci meurt, le dragon disparaît à jamais.

Mais Pito n’était pas mécontent de sa propre vie. Âgé de quatorze hivers, il vivait de chasse et de commerce. d’ailleurs, il était assez adroit avec un arc et des flèches entre les mains et s’en sortait tout aussi bien au combat rapproché quand il maniait une épée courte. Du moins, c'est ce que disaient les habitants des villages alentours. Il se disait juste que sa vie serait différente en compagnie d’une créature aussi mythique qu'un dragon. Il pourrait survoler les terres d’Atsami avec sa monture, ou encore participer à des duels plus intéressants.
Après avoir bu son infusion, le jeune homme ouvrit son garde-manger. Celui-ci était presque vide. Il était donc temps de partir à la chasse. Pito connaissait une forêt non loin d’ici où certains loups rôdaient. Malheureusement, la journée étant déjà très avancée, les chefs de meutes devaient être plus aux aguets. De plus, à ce moment-ci du jour, les loups devaient être en train de chasser.

Le bruit que fit son estomac coupa net aux doutes du jeune homme, et il prit son arc ainsi que son carquois. Il nota qu'il ne lui restait plus qu'une demi-douzaine de flèches et qu'il serait bientôt temps d’en refabriquer, ou d’en acheter. Pito se dirigea vers la forêt avec le sentiment que la chasse d’aujourd’hui ne serait pas des meilleures.

Une fois dans la forêt, le chasseur se mit en quête d’un point d’eau. s’il voulait trouver dans cet endroit des animaux autres que des dragons, il devait se rendre dans un lieu où ses proies se dirigeraient aussi, comme un ruisseau où se désaltérer. Il arriva enfin vers un court d’eau et se cacha dans un bosquet tout proche. Heureusement pour lui, il n’eut pas à prendre trop longtemps son mal en patience : un loup arriva au bord du ruisseau et se pencha afin de boire.

Une occasion en or se tenait face à Pito, qu'il ne pouvait pas rater ! Il brandit son arc, encocha une flèche, banda la corde, et… ne la relâcha pas. Le loup avait tourné son museau vers lui et le scrutait. Pito fut déstabilisé par son regard, mais il ignorait pourquoi. Il n’osa pas tirer. Cette seconde d’hésitation fut une erreur. Le loup prit soudainement la fuite. Pito bondit hors du bosquet et se rua à la poursuite de l’animal, tout en maudissant sa distraction. Qu'est-ce qui lui avait prit bon sang ? La bête devrait déjà être affalée sur le sol, mais pourtant l’archer se retrouvait à courir dans la forêt après un loup !

Il arriva dans une clairière, essoufflé. Le loup se tenait en son centre. Malheureusement, il n’était pas seul : un autre loup, plus massif, se tenait à ses côtés. Pito était tombé dans un piège, aussi bêtement ! Il maudit une nouvelle fois sa malchance et sa stupidité : il avait oublié son épée à la maison. Mais ce n’était pas le moment de maugréer : il avait un combat à livrer. Les loups ne semblaient pas préoccupés par l’humain, mais par quelque chose au centre de la clairière, qu'ils scrutaient avec méfiance. Cette fois-ci, Pito n’hésita pas une seule seconde. Il arma son arc et tira. La flèche s’abattit dans la nuque du loup massif. Mais celui-ci ne s’effondra pas sur le sol comme l’avait espéré Pito. Le loup poussa un hurlement aigu. C'est alors que le jeune homme se rendit compte que l’autre loup s’était éclipsé. Avait-il fuit, ou était-il partit chercher le reste de sa meute ? Si tel était le cas, il valait mieux pour Pito ne pas rester dans les environs.

Le loup blessé tenait encore sur ses quatre pattes. Il s’était penché et tenait dans sa gueule l’objet qui avait attiré l’attention des deux loups quelques instants plus tôt. Le chasseur reconnut l’objet aussitôt : c'était un œuf de dragon, aussi vert que les feuilles des arbres bordant la clairière ! Écoutant son instinct, Pito encocha une flèche alors que le loup s’apprêtait à s’enfuir. Cette fois-ci, elle atteignit le crâne de l’animal qui s’écroula, faisant rouler l’œuf sur le sol. Pito s’assura que le loup était bien mort avant de ramasser l’œuf. Celui-ci, de couleur jade, était fissuré. Le jeune homme cru que l’œuf s’était endommagé dans la bagarre. Mais il vit que celui-ci se fissurait de plus en plus. Son sommet se craquela et une tête de la même couleur apparu. Le bébé dragon s 'extraya de la coquille et fixa de ses gros yeux le nouveau dragonnier.

« Bonjour Dragonne, je m’appelle Pito. Et toi, comment t'appelles-tu  ?
- Bonjour Pito, je me nomme Draginos. »

Le dragonnier prit avec précaution sa dragonne dans le bras et la ramena dans sa cabane.

l’Histoire commença ainsi…

  • (2006-03-29) Félicitations à Draginos pour son arrivée en Atsami !

Chapitre Premier : l’aura 2

La main attrapa la poignée et la tourna. La porte s’ouvrit dans un grincement long et strident. l’ouverture ainsi créée inonda la salle de la lumière extérieure. A première vue, il n’y avait rien d’autre dans cette maison que quelques meubles élémentaires : un lit, une armoire ainsi qu'une table entourée de deux tabourets en bois. Aucun être vivant. Pito soupira, déçu. Plusieurs mois s’étaient écoulés depuis cette miraculeuse rencontre dans la forêt. Depuis, le jeune dragonnier avait changé. d’abord, Pito s’était dit qu'il ne serait pas à la hauteur d’une telle tâche : s’occuper d’un dragon nouveau-né. Mais il s’était avéré que cette nouvelle vie n’était pas si compliquée. Il continuait de chasser, comme à son habitude, mais il gardait une part de ses trouvailles pour sa dragonne. De jour en jour, la dragonne prenait du poids, puis il arriva un temps où elle était capable de chasser seule : à la fois des loups, mais aussi des tigres ou encore des dinos !

Mais un jour, alors que Pito chevauchait pour l’une des première fois Draginos, les deux acolytes s’arrêtèrent dans une plaine. Là, ils rencontrèrent un dragonnier et son dragon. Soudain, un sentiment étrange envahit Pito. A travers le lien qui le liait à sa dragonne, il sentit une certaine excitation chez elle. Puis des idées noires l’assaillirent. Le goût du sang, l’envie du meurtre… Avec une agilité qui surpris le jeune homme, sa dragonne se rua sur l’autre dragon. Un combat se déclencha entre les deux êtres mythiques. Coups de croc, de griffes : ce n’étaient plus que deux couleurs s’affrontant. Puis, un des deux dragons retomba violemment sur le sol. Pito eu peur que ce soit Draginos, mais heureusement, ce n’était pas le cas. Sa dragonne se posa à ses côtés. Le cadavre de l’autre dragon disparut en même temps que son dragonnier en larmes. Ces deux âmes avaient rejoints le cimetière des dragons, où ils en ressortiraient bientôt.
Depuis ce funeste jour, la dragonne, soutenue par son dragonnier, n’avait pas arrêté de tuer. Ils avaient dû abandonner leur cabane, en crainte de représailles de leurs nombreuses victimes. Et maintenant, Pito fouillait une maison, espérant trouver une éventuelle victime à tuer, pendant que Draginos attendait au dehors. Le dragonnier décida d’inspecter avec minutie la salle dans laquelle il était. Il ressentait en lui, ou dans l’esprit de sa dragonne, une envie de meurtre.
Au moment où, résigné, il allait sortir de la maisonnette, un éclat de lumière jaillit de l’extérieur ! Il était tellement flagrant que Pito dû se couvrir les yeux avec ses mains pour ne pas avoir ses rétines brûlées. Puis aussi vite qu'elle était venue, la lumière disparut. Le dragonnier se précipita au dehors. Draginos avait disparue. Plus aucune trace de la dragonne aux alentours. Pito était déstabilisé. La dragonne avait malheureusement déjà été tuée maintes fois, mais jamais cela n’avait été un tel sentiment. De plus, Pito lui aussi devrait se retrouver au cimetière. Mais le plus déstabilisant pour lui était qu'il ressentait encore la présence de sa dragonne alors qu'elle n’était plus là.
Le jeune homme regarda à nouveau autour de lui. Il n’y avait que quelques arbres. Le seul être vivant était un dragon brume. Ces dragons étaient réputés pour être plus puissant que les autres. Certains, même, étaient des Sylvers, cette couleur argentée signifiant qu'ils possédaient les pouvoirs, et les caractéristiques de tous les autres dragons. d’autres étaient tellement évolués qu'ils avaient la capacités de se métamorphoser ! Ils pouvaient prendre l’apparence d’animaux ou de monstres peuplant les terres d’Atsami : loups, tigres, lions, harpies et autres !

Pito sortit de ses rêveries et se souvint de la présence du Dragon Brume. C'était sans doute cette créature qui avait attaqué Draginos. Et si tel n’était pas le cas, le dragon aurait au moins vu ce qui s’était passé. Au moment où il allait aborder sans ménagement l’être mythique, un détail attira son attention. La selle que portait le dragon était la même que Draginos. d’une voix peu assurée, Pito demanda :

« Draginos, c'est toi  ?
- Évidemment ! Je suis désormais un Dragon Brume ! répondit la créature avec une voix emplie de sagesse.
- Félicitations Draginos ! s’extasia le dragonnier. »

Pito grimpa alors sur la selle, et les deux liés s’envolèrent.

  • (2006-12-16 19 :40 :56) Félicitations à Draginos pour son passage en aura 2 ! (Dragon de Brume)

Chapitre Deuxième : La première renaissance

La lumière filtrait à travers quelques trous. Il y faisait sombre, mais assez clair pour pouvoir distinguer nettement les formes et les couleurs. Quelques temps auparavant, Pito et Draginos avaient atteint le Premier Sous-sol en utilisant l’un des trois escaliers y donnant accès depuis la surface.
Pito courait. Il sentait l’air fouetter son visage et entendait son bruissement à ses oreilles. Il ferma les yeux. Il devait reconnaître que ce n’était pas très prudent au milieu d’une forêt, mais il voulait affûter son ouïe et ses autres sens. Il entendait le bruit que faisaient les ailes de sa dragonne. Par prudence, il rouvrit les yeux. Il ne voyait toujours pas sa dragonne, mais il l’entendit se poser. Dans un élan de nostalgie, il repensa à tous les bons moment passés avec son amie…
Et aussi aux mauvais. Les deux liés avaient commis meurtres et vols. Du jour au lendemain, un sentiment de révulsion s’était emparé de Pito, puis de Draginos. Dégoûtés de tous ces actes commis, les deux amis cherchaient refuge au Cinquième Sous-sol où, paraît-il, seuls les bons étaient acceptés. Les humains, mais surtout les dragons, possédant un karma négatif ne trouveraient que souffrance en ce lieu. Les deux compères espéraient donc y trouver un repentis et s’absoudre de leur pêchés.
Pito allait bientôt rejoindre la clairière où se trouvait sa dragonne. Il réalisa alors qu'il avait ralentit, sans son rendre compte. Son allure était passée de la course, presque effrénée, à une marche plus calme. Surpris, il remarqua aussi qu'il était à peine essoufflé. Le jeune dragonnier se rendit alors compte que c'était dû à sa rencontre avec sa dragonne, près d’un an auparavant. Désormais, il n’était plus le même. Ses caractéristiques avaient évolués, il était plus taillé pour le combat qu'auparavant. Sa dragonne aussi avait changée. Ce n’était plus le bébé dragon sortit de l’œuf et ne sachant pas voler. Non, Draginos avait bien évoluée, tant bien physiquement que mentalement : sa peau d’écaille s’était durcit, ses ailes étaient plus majestueuses, ses pattes plus musclées; mais aussi la dragonne avait gagné de l’assurance et de l’autonomie, de plus ses instincts bestiaux avaient laissé place à une certaine sagesse.
Le dragonnier entendait sa dragonne déchiqueter de la viande. C'était sûrement un lion, denrée répandue dans cette région du sous-sol. Pito n’était plus qu'à un jet de pierre de la clairière quand soudain, un flash blanc envahit l’univers qui l’entourait. Déboussolé, il cligna des yeux afin de faire revenir la réalité qui l’entourait. Sa vision redevint nette mais il n’entendait toujours rien. Il approcha la main droite de son oreille et claqua des doigts. Il eut un soupir de soulagement quand il entendit le son produit : il n’était pas devenu sourd. Mais alors, pourquoi n’entendait-il pas sa dragonne manger le lion. Draginos avait sûrement été intriguée elle aussi par ce flash, ou cet éclair, et avait interrompu son dîner. Pito se précipita à l’intérieur de la clairière.
Il n’y vit qu'un feu de camp et des lambeaux de chair, seuls restes du lion. Mais aucune trace de la dragonne. Le jeune homme sentit l’inquiétude le gagner.

« Draginos ! » Cria-t-il.

Aucune réponse. Il s’approcha du cadavre du lion situé à l’autre extrémité de la clairière. Il allait l’atteindre, quand il trébucha et s’étala de tout son long. Jurant, il se releva, s’appuyant sur ses mains. Il se retourna afin de voir ce qui l’avait fait tomber. C'était un œuf de dragon noir ! Pito le ramassa. A son contact, l’œuf se fissura et finit par se craquer. Cette fois-ci, la tête qui en sortit n’était pas verte comme la fois dernière, mais noire. Pito y reconnu quand-même Draginos. Il comprit alors que sa dragonne avait renaquit : elle recommençait tout à zéro. Les actes de son passé n’étaient pas effacés, mais du moins enfouis, pour le moment.
Le dragonnier tendit ses bras afin de la prendre. Au moment où il la toucha, Pito sentit une étrange sensation de chaleur recouvrant tout son corps. Soudain, des nausées l’envahirent. Il tomba à genoux, se tenant l’estomac, et toussant. Cependant, il ne lâcha pas sa dragonne qui, elle aussi, se convulsait. Le floue se fit autour de lui, il ne distinguait plus le monde environnant. Les couleurs du cadavre du lion se mélangèrent à celles du feu et des arbres entourant la clairière. Puis tout s’arrêta aussi vite que ça avait commencé. Pito se redressa, portant toujours Draginos. Il toussa encore puis regarda autour de lui. l’éclairage n’était plus le même. En réalité, c'était tout le lieu qui semblait différent. Stupéfait, il reconnut alors la surface d’Atsami ! Draginos et lui s’étaient téléportés jusque là…

  • (2007-03-03 16 :46 :38) Félicitations à Draginos pour sa première renaissance ! (Dragon Noir)

Chapitre Troisième : Le mariage avec Harrypotter

Il regarda le jeune homme qui se trouvait face à lui. Ses cheveux courts, entre le brun et le châtain étaient bien peignés, ce qui semblait rare. Ses yeux marrons le fixaient, pétillant; un large sourire se dessinait en bas de son visage.
Pito se détourna du miroir et s’approcha de Draginos.

« Tu es prête ? lui demanda-t-il.
- Depuis longtemps. Je t'ai connu plus rapide, répondit la dragonne.
- Nous avons un long voyage à faire. Il fallait bien me laisser le temps de tout préparer. Nous avons des vivres, et tu connais l’itinéraire normalement.
- Bien sûr que je le connais ! Si tu ne viens pas maintenant, nous allons être en retard au rendez-vous.
- Alors allons-y ! Direction le Temple Draconique, Draginos ! »

Le dragonnier enfourcha la selle de sa dragonne qui déplia ses ailes pour s’envoler. Le duo se dirigea vers un escalier menant au cinquième sous-sol. Pito sourit intérieurement. Il comprenait l’impatience de sa dragonne. Celle-ci allait se marier avec Harrypotter, le puissant dragon volcan de Nast.
Leur voyage dura plusieurs jours. Ils se posaient la nuit, afin que Draginos puisse se reposer. Là, ils installaient le campement qu'ils démontaient le lendemain matin, à l’aube. Le troisième soir, le Temple se dressait enfin face à eux. Draginos se posa et Pito mit pied à terre, portant ses plus beaux habits. La dragonne entra dans le Temple, suivie de près par son dragonnier. Nast était déjà là, ainsi que Harrypotter. d’autres personnes, que Pito ne connaissait pas, étaient présentes, en compagnie de leur dragon. Un homme d’un certain âge se tenait derrière un autel.

« Approchez » dit-il.

Les deux dragonniers ainsi que leurs amis s’approchèrent de l’autel.

« Harrypotter, enchaîna-t-il, voulez-vous prendre la patte de Draginos  ? »

Le dragon volcan acquiesça.

« Nast, acceptez-vous la décision de Harrypotter  ?
- Oui, je l’accepte.
- Draginos, voulez-vous prendre la patte de Harrypotter  ? »

Draginos fit "oui" de la tête.

« Pito, acceptez-vous la décision de Draginos  ?» - Oui ! »

Le vieillard tendit deux alliances dorées aux dragonniers. Chacun d’entre eux la glissa à un doigt du dragon qui n’était pas le sien. Alors, les deux dragons se regardèrent et crachèrent un long jet de flamme.

  • (2007-03-21 15 :32 :20) Félicitations à Harrypotter pour son mariage avec Draginos !
  • (2007-03-21 18 :38 :20) Félicitations à Draginos pour son mariage avec Harrypotter !

Chapitrer Quatrième : l’aura 4

Le surlendemain, Pito et Draginos étaient près d’une maison à quelques pas du Temple Draconique. Pito en voyait le sommet à l’horizon. L 'édifice de pierre grise surplombait les parages, invitant quiconque s’approchant à le visiter ou à insister à l’un des nombreux mariages qui y étaient célébrés.
Pito laissa son regard dérivé jusqu'à ce qu'il tombe sur sa dragonne. Draginos, de sa couleur noire, ne se fondait pas dans la pénombre. En effet, le cinquième sous-sol était situé dans les profondeurs d’Atsami, mais pourtant une lumière surnaturelle permettait d’éclairer ce plan. Outre les minéraux transmettant légèrement la lumière de la surface, une végétation présente sur les parois supérieures éclaire lui aussi le souterrain.
Voyant une forêt au loin, Pito proposa à sa dragonne de s’y rendre. Celle-ci accepta. Pito grimpa donc sur le dos de Draginos. Après s’être assurée que son cavalier était bien en selle, l’être mythologique déploya ses ailes et décolla.
Alors qu'ils allaient arriver en bordure de cette forêt, un éclair blanc illumina soudainement les environs. Pito ne voyait plus que du blanc. Plus aucune forme ne se dessinait. Il cligna des yeux à plusieurs reprises, mais sa vue ne s’améliora pas pour autant.
Puis ce fut la panique. Il ne sentait plus le contact de la selle contre ses jambes. Ce qu'il sentait par contre, c'était l’air lui fouetter le visage, ainsi que la prise du vent sur tout son corps. Pito agita les bras et les jambes, essayant de se retenir à quelque-chose. Mais malheureusement, il n’arriva pas à agripper quoi que ce soit qui aurait pu ralentir, voire même arrêter sa chute.
Au moment où il allait heurter le sol, un dragon le rattrapa au vol. Celui-ci le l’aida à atterrir plus en douceur. Une fois sur le sol, Pito vit de plus en plus net. Le dragon qui se tenait auprès de lui n’était pas, comme il le croyait, noir mais de couleur volcan. Ces dragons là sont des dragons avec un corps noir, mais leur tête, ainsi que leurs ailes, sont rouges.
Le jeune homme se rendit alors compte que Draginos avait évolué en dragon volcan ! Tous deux étaient fous de joie !

Après avoir festoyés, ils recommencèrent à couper du bois et du charbon. Épuisés, ils s’arrêtèrent peu après et se couchèrent.
Cette nuit là, Pito eut du mal à s’endormir, tellement il était fier de sa dragonne.

  • (2007-03-23 20 :27 :34) Félicitations à Draginos pour son passage en aura 4 ! (Dragon de Volcan)

Chapitre Cinquième : La seconde renaissance

Pito scrutait les ténèbres. Penché au dessus d 'un escalier, il guettait. Derrière ces marches se trouvait la plus grande arène d’Atsami. Il avait déjà eu l’occasion de traverser ce plan. Le sol était fait de sable, afin de mieux absorber le sang des dragons morts au combat.
Que guettait-il ? Lui-même l’ignorait. Sans doute un danger quelconque : un dragon assoiffé de sang surgissant des profondeurs d’Atsami afin d’attaquer la première personne venue ? Pensée stupide, se dit-il. Il était dans le Cinquième sous-sol, le « Paradis des Dragons ». Ici, il était impossible d’affronter un autre dragon. Les seuls dangers potentiels étaient les monstres rôdant dans les parages, surtout les slims : ces créatures verdâtres et gluantes hantant la plupart des plans d’Atsami, se jetant sur les voyageurs inattentifs qui ne vérifient pas où ils mettent les pieds.
Pito retourna son attention vers Draginos. Il la vit récolter du bois afin de faire une feu. Voyant, le bois s’accumuler sur le sol, formant un tas, il repensa à Nast. Eux deux, ensemble, avaient fondé une nouvelle guilde. Beaucoup de responsabilités étaient tombés sur leurs épaules maintenant qu'ils la dirigeaient.
Au moment où Draginos allumait enfin le feu, un flash illumina le champ de vision de Pito. Celui-ci porta ses mains à son visage afin de se frotter les yeux. Quand sa vision redevint normale, il ne vit que le feu de camp, mais pas sa dragonne. Il regarda autour de lui, mais le jeune dragonnier ne vit rien. Rien à part… une tâche bleue sur le sol. Il s’en approcha et s’aperçut que c'était un œuf. Au moment où il le saisit, il le vit se fissurer et Draginos en sortit. Plusieurs changements s’étaient opérés sur l’être mythologique : ce n’était plus une femelle; mais le plus visible était sa nouvelle couleur, de la même couleur que les coquilles de l’œuf jonchant le sol : bleu. Quand Pito attrapa le dragon, la douce sensation de chaleur l’enveloppa à nouveau, suivie par ces nausées. Le flou se fit autour d’eux et le dragonnier ne distinguait plus ce qui l’entourait.
Et tout s’arrêta brusquement ! Le jeune homme serra plus fort son dragon dans ses bras et regarda autour de lui. Il n’y avait rien. Le noir total. Pas d’odeurs, pas de bruits, pas de vent… Rien ! Pito se dit alors qu'il était mort. Était-ce vraiment son dragon qu'il tenait dans ses bras ? Il eut l’envie de le lâcher brusquement mais se ravisa. Peut-être était-ce vraiment lui après tout. Puis ses yeux s’habituèrent à la pénombre. Il distingua finalement des silhouettes inconnues. Le jeune dragonnier ne put réprimer un frisson.
Dans un élan de nostalgie, il repensa à sa trop courte vie (à son goût) sur Atsami. Toutes les choses qu'il n’avait pas pu faire ! Comme par exemple visiter tous les plans d’Atsami, apprendre auprès des plus puissants mages les secrets des arcanes de la magie… Non, il ne pouvait pas être mort, c'était trop tôt ! Et puis ce lieu avait quelque chose d’étrange. Il ne s’imaginait pas se retrouver dans un tel endroit après sa mort. Était-ce parce qu'il avait tué, volé, pillé à une époque ?
Puis une idée lui vint à l’esprit. Parmi les actes qu'il n’avait pas eu le temps de faire, il y avait la visite de deux endroits. Il n’était jamais allé dans les cieux, là où vivent les harpies. l’autre endroit qu'il n’avait pas visité était le plus profond des sous-sol d’Atsami, très sombre paraît-il. Pito comprit alors où Draginos et lui se trouvaient, dans un lieu qui leur était jusque là inconnu : le Huitième sou-sol.

  • (2007-05-28 16 :59 :14) Félicitations à Draginos pour sa deuxième renaissance ! (Dragon Bleu)

Chapitre Sixième : l’aura 6

Un an s’était écoulé. Depuis tout ce temps, ni Pito, ni Draginos n’avaient quitté le Cinquième sou-sol. Pito était, une fois de plus, sur le dos de Draginos. Le dragonnier sentait l’excitation de son dragon. Le lien mental qui les unissait lui permettait de savoir qu'elle se sentait forte. Bientôt elle, changerait sûrement de couleur, signification d’un aura supérieur.
Apercevant un forêt, Pito demanda à Draginos de les déposer en son centre. Pendant que Draginos reprenait des forces en dévorant la nourriture donnée par son maître, Pito inspecta les arbres alentours. Il n’y avait pas d’humidité et ceux-ci étaient secs. Quand le dragon eut finit son repas, celui-ci s’approcha d’un arbre et donna un coup de griffe, retirant l’écorce.
Pendant des heures durant, le dragon fit des feux, recommençant encore et encore. Cependant, la fatigue finit par le gagner et Draginos s’assoupit. Pendant que son dragon dormait, Pito se rendit chez le marchand. Il y acheta deux élixirs. Lorsqu'il revint dans la carrière, le dragon émergeait peu à peu.

« Bien dormi ? Demanda le dragonnier. - Pas assez, répondit le dragon, dans un bâillement inaudible. »

Affûtant son épée, Pito laissa Draginos reprendre peu à peu ses esprits. Ensuite il tendit à son lié un des deux élixirs qu'il avait acheté. Celui-ci le bût d’une traite. En regardant Draginos, Pito comprit que le dragon bleu était de meilleur humeur et en meilleure forme. Draginos coupa encore quelques bois. Voyant la fatigue gagner à nouveau le dragon, Pito lui tendit le deuxième élixir. d’un regard, Draginos fit comprendre à son dragonnier qu'il n’en avait pas besoin, mais quelques minutes après, celui-ci engloutit la liqueur contenue dans la fiole.
Enfin, le moment attendu par le dragon, et aussi le dragonnier, se produisit ! Au moment où Draginos fit un feu, un éclair blanc brouilla la vision de Pito. Quand celle-ci revint, il vit que le dragon qui se tenait devant lui était désormais un dragon glace.
Cette fois-ci, Draginos s’effondra d’épuisement. Avec un regard bienveillant sur son dragon, Pito se dit que ce repos était mérité.

  • (2008-07-06 11 :46 :33) Félicitations à Draginos pour son passage en aura 6 ! (Dragon de Glace)

Chapitre Septième : La renaissance ultime

Deux mois s’étaient écoulés. Les maisons entourant Pito étaient faites de bois. Il se tenait aux côtés de Draginos, au milieu de la ville des Angel Corellon, dans le Cinquième Plan d’Atsami. Les jambes engourdies, le dragonnier décida de s’asseoir sur une souche. Son dragon s’enroula autour de lui, le réchauffant. Mais la « nuit » tombante faisait aussi venir le froid, ce qui n’empêcha pas un frisson de parcourir tout son corps. Grelottant, Pito décida alors de récolter du bois que Draginos coupait sur des arbres dispersés dans la ville, en donnant de brusques coups de griffes. Une fois un tas constitué, le dragon prit une grande inspiration et cracha un long jet de flammes qui embrasa le bois sec. Le dragonnier s’approcha alors du feu et sentit la chaleur le gagner, enfin !

Puis vint cet éclat de lumière flagrant dont Pito commençait à s’habituer. Il se couvrit les yeux de ses mains. Une seconde plus tard, la lumière avait disparu. Le dragonnier ne vit plus Draginos et se mit à chercher un œuf au sol. Enfin, il le vit. Il était aussi gros qu'une grosse pierre et de couleur argentée. Alors qu'il s 'en approchait, l’œuf commença à se fissurer et en sortit une petite tête argentée.
Pito prit le dragon Sylver dans ses bras et, pour la troisième fois de sa vie, le jeune homme ressentit cette drôle de sensation de chaleur et ces nausées. Il ne distinguait plus ce qui l’entourait mais ne s’inquiéta pas. Finalement, tout s’arrêta brusquement. Pito mit quelques secondes à reprendre ses esprits. Lorsque tout fut clair dans sa tête, il regarda le nouveau lieu où il avait attérit. Il découvrit alors autour de lui un sol bleu, ondulé comme des vagues. Il était déjà venu ici il y a longtemps, c'était le sous-sol -3…

  • (2008-08-27 19 :35 :19) Félicitations à Draginos pour sa renaissance ultime ! (Dragon Sylver)

Chapitre Huitième : l’évolution Sylver 2

Environ un an après que Draginos soit devenu un dragon Sylver, Pito et son dragon se trouvaient près de cimetière du sous-sol -5. Une croix surplombait l’édifice du sanctuaire. Certains dragons en sortaient, ayant récupéré après des évènements agités tels que des combats, ou encore des victimes d’assassinats.
Pito laissa le dragon couper du bois pendant qu'il allait chez le forgeron afin d’acheter une épée. Il entra dans l’échoppe et regarda les offres qui lui étaient proposées. Il fit son choix et en profita pour échanger son bouclier contre un autre plus performant, en sacrifiant évidemment quelques pièces d’or.
Soudain, il sentit une sensation bizarre, comme un profond changement en lui et vit par la fenêtre ,au même moment, un éclair zébrer le ciel. Curieux, il quitta le forgeron après l’avoir payé et se rendit dehors. Comment un éclair avait pu apparaître dans un souterrain ? Il savait qu'il pleuvait à, la surface d’Atsami, mais l’eau ne pouvait pas atteindre le sous-sol -5 et certainement pas les nuages ! A moins que… Il sourit à l’idée que ce qu'il pensait puisse être enfin arrivé. Il courut jusque dans la forêt où il avait laissé Draginos. Quand il arriva sur place, il vit un feu, et, à sa grande joie, … rien. Il chercha aux alentours du feu mais il n’aperçu aucun objet ressemblant à ce qu'il désirait trouver. l’inquiétude grandit en lui et il se mit à douter. Et s’il se trompait ? Si Draginos n’avait pas renaquit mais en fait se serait fait enlevé ? Ou tué ?

Il entendit soudain un bruit derrière lui, comme une brindille qui craque. Il se retourna aussi vite qu'il le put tout en dégainant sa nouvelle épée. Il ne vit personne. Ni adversaire, ni dragon… Pas même Draginos. Baissant la tête, son regard tomba sur un œuf gris qui s’agitait. Le dragonnier sourit de nouveau. Draginos avait bel et bien effectué une nouvelle renaissance. Le petit dragon sortit de sa coquille et au contact du jeune homme, ils se téléportèrent une nouvelle fois. Une fois l’étourdissement, les nausées et la douce chaleur partis, Pito ouvrit les yeux. Il mit du temps à reconnaître l’endroit où ils étaient. Tous deux se trouvaient au beau milieu du sous-sol -1.
Pito regarda son dragon qu'il tenait dans ses bras, comme s’il tenait un bébé. Draginos ferma les yeux et parut se concentrer. Un petit éclat de lumière surgit du petit dragon et fit sursauter Pito qui faillit le lâcher. Draginos n’était plus argenté comme l’étaient les dragons Sylvers, mais était devenu vert; couleur qu'avait la dragonne à sa naissance. Désormais, Draginos avait le pouvoir de changer de couleur. Pito alla donc chez le marchand et dépensa ses dernières économies dans l’achat d’une tiare…

  • (2009-07-11 10 :58 :56) Félicitations à Draginos pour son évolution Sylver 2 !

Chapitre Neuvième : l’évolution Sylver 3

Près d’un an après que Draginos est acquis la faculté de modifier la couleur de ses écailles, Pito et Draginos étaient dans une forêt à côté d’une maison qui, elle, se trouvait près du cimetière du cinquième sous-sol. Draginos était plus imposant que jamais. Après avoir passé un certain temps de couleur brume, le dragon avait récemment revêtit une couleur blanche, pour finalement s’abandonner à la couleur argent représentant les Sylvers.
Draginos coupait quelques morceaux de bois et faisait du feu. Sentant la fatigue le gagner, le dragon utilisa ses compétences de soigneur pour regagner des forces. Draginos continua de couper du bois et de faire des feux, pendant que Pito se rendit chez le marchand. Là-bas, il y vendit quelques radis qu'il avait récolté sur des slims d’étranges couleurs, et, avec l’argent récupéré, acheta une nourriture, afin de nourrir son dragon. Il revint vers Draginos et le nourrit. Ensuite, il retourna chez le marchand afin d’acheter quelques élixirs mythiques. C'est à ce moment que Pito ressentit cette sensation devenue habituelle. Il se rua au dehors de la boutique et se précipita dans la forêt. Il y vit un slim orange, mais pas de dragon. Le slim s’approchait de lui de manière menaçante (ce qui n’est pas facile pour une vermine de la sorte…). Pito s’inquiétait plus de l’état de Draginos que de son propre avenir. Il fit tout de même trois pas en arrière.
Soudain, un slim vert surgit d’un bosquet situé derrière la créature orange.Le combat éclata; un combat de slims… Le dragonnier était stupéfait par la scène qui se déroulait sous ses yeux. Et puis le combat s’arrêta aussi rapidement qu'il avait commencé. C'est le slim vert qui sortit vainqueur et l’autre se décomposa sur place, s’évaporant. La créature de couleur verte s’approcha alors de Pito qui avait dégainé sa masse. Celui-ci voulu articuler un "merci", mais il était trop stupéfait. Une fente se dessina alors vers le sommet du slim et Pito entendit une voix familière : Baisse ton arme, tu n’as rien à craindre de moi.
Hésitant, le dragonnier demanda :

« Draginos ?
- Oui c'est moi, répondit le slim. »

Le jeune homme tendit alors sa main vers la créature verdâtre. A son toucher, le monde autour d’eux bascula. Les deux êtres se téléportèrent. Pito ressentit encore une fois ces nausées, contrastant avec la douce chaleur qui venait d’envahir son corps. Tout d’un coup, tout redevint net. Le dragonnier, étourdit, reconnu quand-même l’environnement qui l’entourait : ils étaient au milieu d’une forêt située sur le deuxième plan.

  • (2010-06-25 14 :07 :22) Félicitations à Draginos pour son évolution Sylver 3 !

Chapitre Dixième : l’évolution Sylver 4

Pito regarda la tour qui se tenait devant lui, telle un phare guidant les dragonniers égarés. Son toit bleu surplombait les autres reliefs du Cinquième Souterrain. Soudain, un bruit fit se retourner le jeune homme, dégainant aussitôt sa masse. Un tigre s’approcha de lui. C'était Draginos. Depuis sa dernière renaissance, le dragon avait accumulé de nombreux pouvoirs. Sa forme favorite restait celle du tigre, qu'il avait abandonné ces derniers temps pour la forme d’un dragon blanc ou encore d’un dragon des Glaces.
Pito soupira, soulagé. Les deux acolytes étaient tendus ces derniers temps : des morts vivants avaient tendance à se développer dans la région, et ils ne semblaient pas venir pour discuter de la pluie et du beau temps, mais plutôt pour tout ravager sur leur passage.

« Grâce à mon camouflage, j'ai pu m’approcher des autres animaux sans trop de difficultés, annonça Draginos.
- Et ? … Encouragea Pito pour que le dragon continue.
- Les monstres se font de plus en plus nombr… »

Draginos n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu'une meute de loups sortit de la forêt entourant la tour. Ceux-ci étaient accompagnés d’un tigre. Une petite silhouette en retrait semblait diriger les opérations. La meute se rapprocha du dragon et de son maître, formant un cercle de plus en plus petit autour d’eux. Il fallait livrer bataille. Pito rafermit sa prise sur son arme tandis que Draginos montrait ses crocs.
Cependant, les loups, ainsi que le tigre, se tenaient à une certaine distance de Draginos, comme s’ils le craignaient. Les deux combattants n’hésitèrent pas une seconde. Ils savaient qu'il fallait mettre à profit chaque seconde d’inattention de l’ennemi. Pito se jeta sur le loup le plus proche, brandissant sa masse dans un cri de rage. Lors de l’impact il entendit une mâchoire se briser. Le loup s’effondra dans un mugissement, du sang coulant de sa tête et se répandant sur le sol du sous-sol. Pito attaqua un autre loup, tout en jetant un regard sur le reste de la bataille qui faisait rage autour de lui. Draginos aussi s’en sortait très bien : il attaquait de ses crocs les bêtes au niveau du cou et en repoussait d’autres avec de longs et puissants jets de flammes.
Mais les monstres étaient trop nombreux pour être vaincus par deux guerriers. Peut-être que la solution était de tuer la petite silhouette qui se tenait en retrait… Ou peut-être pas. Quoi qu'il en soit, ça ne coûtait rien d’essayer, se dit Pito.

« Draginos ! Cria-t-il, je m’occupe des loups ! »

Le jeune dragonnier vit son dragon hésiter. Celui-ci acheva un dernier loup et scruta les parages. Son regard s’arrêta sur la silhouette en retrait. Pito ne put pas en savoir plus : il devait reconcentrer son attention sur son propre combat. En effet, la plupart des loups profitaient de l’éloignement du dragon pour attaquer le jeune homme. Celui-ci faisait tournoyer sa masse autour de lui, dans un tourbillon de coups qui arrivaient encore à maintenir les prédateurs à une assez bonne distance.
Soudain, Pito entendit un rire strident. Il fut déconcentré un loup lui mordit son bras gauche. Pito dût lâcher son arme pour décocher un coup de poing dans l’œil de l’animal. Celui-ci lâcha prise immédiatement. Le dragonnier vit alors ce qui avait poussé un tel rire. C'était la silhouette que Draginos affrontait; en réalité, c'était une citrouille : un de ces morts-vivants qui rôdent dans les environs. Il put aussi voir son dragon donner un coup fatal à l’aberration qui disparut aussitôt.
Un grognement proche de lui lui rappela que son combat était loin d’être terminé. La mort de la citrouille n’avais pas effrayé ou calmé les autres animaux ? Au contraire, ceux-ci semblaient plus énervés encore. Pito n’avait plus d’arme. Il vit sa masse traîner sur le sol. Il se jeta sur le sol pour la ramasser, sachant qu'en cette position il était vulnérable. Au moment où il toucha la masse, un éclair blanc jaillit. l’étrange sensation de chaleur dont il commençait à s’habituer l’envahit une nouvelle fois. Les nausées suivirent et le flou se fit. Quand il reprit ses esprits, Pito était allongé sur le sol, la tête dans le sable et sa masse dans la main droite.
Le dragonnier se releva. Il vit un œuf de couleur argentée sur le sol qu'il saisit. Celui-ci se fissura et un tigre en sortit. A son contact avec le dragonnier, l’animal se transforma en un majestueux dino. Pito était ravit ! Au moment où il allait s’adresser à Draginos, il s’aperçut que la forêt dans laquelle ils se trouvaient étaient peuplée elle aussi de lions, de tigres, de loups et même d’un autre dino. En réalité, le combat était loin d’être finit.
Mais une solution s’offrait encore à eux. Pito monta sur Draginos et ceux-ci partirent en vitesse à destination de la surface. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n’étaient pas remontés. Ils ne savaient même plus à quoi ressemblait l’éclat du soleil. En plus, ils avaient des affaires à traiter dans cette zone, et aussi des actes à commettre, des actes comme ils n’avaient plus commis depuis longtemps…

  • (2010-11-03 09 :04 :50) Félicitations à Draginos pour son évolution Sylver 4 !

Chapitre Onzième : l’évolution Sylver 5

Malheureusement, ce chapitre a été perdu dans l’Histoire…
(2011-03-02 17 :08 :00) Félicitations à Draginos pour son évolution Sylver 5 !

Chapitre Douzième : l’évolution Sylver 6

« Courage Draginos, plus que quelques marches à monter ! »

Pito s’était tourné vers l’arrière et regardait en bas. Le tigre avait du mal à suivre le dragonnier. C'est dans un rugissement et avec un regard plein de souffrances que le tigre atteignit la dernière marche. Les deux compères venaient de quitter le Domaine de la nuit. Dans quelques heures, Draginos se souffrira plus de la malédiction touchant les criminels qui osaient fouler le sol de ce territoire. Pito aussi se sentait malade, mais avait l’air moins atteint que son compagnon.
Le duo avait décidé de se lancer dans la chasse aux chimères. Ils savaient que les minéraux composant le sol de ce Plan étaient créés par la puissance des montres légendaires. Affronter une chimère était un pari risqué, mais la récompense était de taille ! Une expérience dans la matière des combats, et une reconnaissance de la part des autres habitants d’Atsami étaient à la clef !

Pito aperçu un officier près de l’escalier géant. Il l’aborda d’un signe de la main amical :

« Bonjour Officier, je suis à la recherche de chimères. Savez-vous où puis-je en trouver  ?
- Les chimères, comme indique leur nom, sont très difficiles à trouver, jeune homme ! A force de persévérance vous finirez bien par en débusquer. Mais sachez qu'il vous faudra une patience pouvant résister à toute épreuve. Et une fois que vous en aurez une sous vos yeux, il vous faudra encore survivre, ce qui n’est pas une mince affaire, loin de là ! » Répondit le garde, d’un ton sérieux.

Puis il ajouta :

« Ou alors, vous pouvez aussi demander l’aide d’un chasseur de chimères. Mais ces gens-là sont presque aussi rares que les créatures elles-mêmes ! »

Et il éclata d’un léger rire.

« Merci l’ami, conclut Pito, puis il s’en alla rejoindre son dragon. »

Les deux amis partirent dans une direction, choisie au hasard.

« Soyons méthodiques, avait décidé Pito, progressons en examinant parcelle par parcelle. En formant une spirale depuis notre point de départ, nous finirons bien par tomber sur un de ces monstres. »

Draginos avait approuvé l’idée et ils s’étaient mis en route. La chasse dura deux jours entiers. Forêt après forêt, ils cherchaient, traquant sans relâche le moindre indice pouvant les guider vers une de ces chimères. Au fur et à mesure que le temps s’écoulait, Draginos avait l’air d’aller de mieux en mieux. Il était plus vif et plus à l’aise dans ses mouvements. Pito aussi se sentait revivre. Mais ils devaient faire face à d’autres épreuves. Maintenant qu'ils chassaient, ils étaient aussi des proies pour les autres. Certes, les loups et les tigres se tenaient à une certaine distance de Draginos, qui leur inspirait visiblement de la crainte, mais ce n’était pas le cas des lions. Heureusement pour les deux amis, ils n’en rencontraient que très rarement. Des être humains, ou des dragons ils n’en rencontraient que très peu. Ils avaient l’air pacifiques et ne représentaient pas une menace pour le duo. Mais afin d’éviter les conflits, ils s’éloignaient des villes dès qu'ils apercevait un bâtiment à l’horizon.
Le deuxième jour, donc, Pito et Draginos se levèrent de bonne heure. Ils avaient campé à la lisière d’une forêt. Tout en progressant lentement à l’intérieur, ils guettaient les alentours. Mais aucune trace de chimères : seulement quelques tigres ou loups. Vers le milieu de la journée, ils s’arrêtèrent pour manger. Pito avait emporté avec lui un sac de provision, en plus de ses armes hautement aiguisées. Après une pause d’une demi-heure, ils reprirent leur route.
Au moment où ils allaient sortir d’une clairière, Pito entendit un rugissement ! Il se retourna et fut projeté au sol, un lion la gueule grande ouverte penché sur lui, prêt à le mordre au visage. Le dragonnier tenta de se débattre, mais n’y parvint pas, la bête sauvage étant plus lourde que lui. Ses armes hors de porté, il était à la merci de la créature. Mais, au moment où il allait se faire déchiqueter le visage, Draginos se rua sur le lion. d’un bond puissant, il éjecta la bête. Le guerrier se releva maladroitement et observa le duel qui se livrait face à lui. Les deux animaux montraient les crocs et se dévisageaient, prêts à se battre.
Puis le tigre se jeta une nouvelle fois sur le lion. Plus agile et plus vif, il le mordit à la gorge. Le tigre se retrouva au dessus du lion. Cette fois-ci le lion n’avais pas l’avantage sur son adversaire. Il essayait de retourner la situation en se débattant, mais désormais il était gibier et non plus chasseur. Draginos acheva rapidement son adversaire. Celui-ci arrêta de se tortiller. Le tigre attendit un court instant avant de se redresser. Le lion était mort. Draginos tourna sa tête vers Pito. Celui-ci put apercevoir le sang qui entachait le museau du dragon.
Leurs regards se croisèrent.
Et l’éclair blanc jaillit. l’habituelle sensation de chaleur se répandit de nouveau dans le corps de Pito, voyageant à travers les veines, parcourant les muscles, inondant les os. Ensuite vinrent les nausées. Puis le dragonnier eu le tournis et le flou se fit autour de lui. Le guerrier reprit ses esprits allongé sous un ciel bleu. Il ressentit une légère brise. Le vent était doux, mais la téléportation et le changement de milieu lui avaient donné mal à la tête. Difficilement, il se releva. Il n’eut pas à chercher l’œuf de dragon : celui-ci gisait à ses pieds. Il s’accroupit et regarda les fissures se former. Draginos en sortit sous l’apparence d’un tigre. Décidément, cela devenait une habitude chez les tigres de naître dans un œuf, songea Pito.
Un peu étourdit, il regarda avec plus d’attention l’endroit où ils étaient. En cette période de l’année, c'était l’automne à la Surface d’Atsami. Les feuilles des arbres commençaient à tomber, chassant l’été. Une saison laissait sa place à la suivante. Suite à la chaleur et aux joies de l’été apparaissaient les brises et la monotonie de l’automne. Pito se tourna vers Draginos et jeta un regard complice :

« Idéal pour commencer une nouvelle vie, non ? »

  • (2011-10-23 13 :38 :55) Félicitation à Draginos pour son évolution Sylver 6 !

Chapitre Treizième : l’évolution Sylver 7

l’escalier était tout proche. Depuis quelques semaines, Pito et Draginos s’en étaient approché. Avoir unaccès vers le Domaine des Chimères les rassurait. Ils savaient quesi le sortilège du Domaine de la Nuit devenait trop oppressant, illeur serait toujours possible de partir dans un autre territoire.
C'est d’ailleurs ce qu'avaient fait les deux liés deux mois auparavant. Ils étaient montés à l’étagesupérieur et avaient rejoint deux dragonniers, accompagnés de leurspropres dragons. À eux six, ils avaient chassé la chimère, cetanimal mythique très recherché et grandement convoité pour lesobjets qu'il transportait : des perles. Jusqu'à ce jour, Pitoet Draginos n’avaient toujours pas tué un tel monstre. Mais cen’était pas faute d’avoir essayé. Cependant, les rares fois où ilsen avaient croisé sur leur route, l’heure n’avait pas été aucombat. À chaque fois, un événement les en avait empêché :une quête plus urgente à accomplir, ou alors les deux voyageurs nese voyaient pas de taille à affronter une telle créature. En effet,la chimère est réputée comme étant l’une des créatures les pluspuissantes d’Atsami.
C'est pourquoi Pito et Draginos avaient rejoint un petit groupe. « l’union fait la force » pensait Pito. Ainsi, il leur serait plus facile de localiser unechimère, puis de l’affronter. Ils avaient donc traqué la bête,cherchant désespérément à en trouver une. Mais ils étaientrentrés penauds. Après quelques jours de chasse infructueuse, Pitoet Draginos avaient décidé de se séparer du groupe. Les deuxautres duos étaient restés plus optimistes et avaient continuéleur chasse.
Les deux compagnons étaient donc retournés dans le Domaine de la Nuit et avaient continué de vivreleur vie aux alentours de l’escalier. Jusqu'à ce jour où Pito avaitreçu un message de détresse. l’un des dragonniers réclamait sonaide. Son dragon était tombé épuisé, au beau milieu du Domainedes Chimères. Il était ainsi à la merci de tout prédateurrésidant dans ce dangereux territoire, que ce soit monstre oudragon. Ils avaient donc besoin de soins au plus vite.
Ni une ni deux, Pito et Draginos avaient accouru et traversé tous le plan supérieur. Mais alors qu'ils allaient rejoindre le duo en danger, un monstre surgit devant eux et leur barra la route. Aucune fuite n’était possible. Les deux compères étaient obligés d’affronter cette chimère. Draginos,toujours sous sa forme de dino, s’était préparé au combat, alors que Pito dégainait son épée. La chimère se rua sur le saurien qui esquiva l’attaque, crachant une gerbe de feu. Draginos avait fait mouche. Mais apparemment, cela n’avait pas suffit. Rien d’étonnant à ce que la créature mythique soit si réputée et si crainte. Ellen’aurait pas été à la hauteur de sa réputation si le combats’était achevé aussi rapidement.
Le dragonnier voulut intervenir, mais Draginos fut plus vif que lui. Il cracha un autre jet de flamme qui força Pito à reculer. Mais par le même occasion, il avait isolé la chimère qu'il put abattre. Le jeune homme fut surpris parl’aisance avec laquelle le Dino avait achevé cette créature légendaire. Au fil de temps, et le dragonnier ne s’en était pas rendu compte, son compagnon saurien avait profondément gagné en puissance. Désormais, il était plus robuste et plus sage. Grâce à son enseignement, il était parvenu à vaincre sans réelle difficulté une créature si dangereuse. Mais le duo n’avait pas eule temps de s’attarder sur le combat qui venait d’avoir lieu. Ils reprirent la route aussi rapidement qu'ils l’avaient interrompues et foncèrent vers leur compagnon blessé. Heureusement, ce duel ne les avait pas retardés et ils purent guérir à l’aide d’élixirs mythique le dragon blessé.
Ils avaient ensuite repris le cours de leur vie dans le Domaine de la Nuit. Même si Pito et Draginos s’étaient rapprochés de l’escalier, ils savaient que sortir était dangereux. Sur leur tête pendait l’un des avis de recherche les plus importants qu'ils avaient eu à supporter. Depuis cette chasse à la chimère, la prime n’avait cessée de croître jusqu'à atteindre aujourd’hui les 145 PO's. Ce n’était pas négligeable, et beaucoup seraient prêt à devenir tueur pour ce prix-là…
Pito était parti en quête de bois pour faire un feu. Mais chose surprenante, alors que cette région proche de l’escalier était habituellement boisée, il ne trouvait pas de bois assez sec pour le brûler. Aidé de Draginos, ils avaient beau cherché partout, ils n’en trouvaient toujours pas. Le jeune dragonnier commençait à désespérer. Le saurien, quant à lui,préféra arrêter les recherches et commença à méditer. Pito ne savait s’il devait être admiratif ou non de son compagnon :celui-ci pouvait méditer en toute circonstance, mais cela n’était-il pas une preuve de son abandon dans leur recherche  ?

Le jeune homme s’éloigna ailleurs, tentant désespérément de revenir auprès de Draginos avec quelque chose. Il trouva un fruit qu'il mangea. Prêtant peu d’attention au goût, il continua de progresser. Là ! Enfin, il avait un vulgaire bout de bois. Encore trois comme ça, et ils pourront dresser leur campement autour d’un bon feu. Après quelques recherches infructueuses, il se décida à faire demi-tour. Peut-être que Draginos avait cessé sa méditation et avait localisé du bois.Lorsque le dragonnier revint à l’endroit où méditait son compagnon, il réunit le peu de bois qu'il avait ramassé. Le saurien cessa son activité, ouvrant un œil et fixant Pito. Sans mot dire,il se pencha au dessus du petit tas et cracha une gerbe de feu.
Alors que le bois commençait à s’embraser, un éclair blanc jaillit. Pito sentit sa tête tourner et des nausées le parcourir. La sensation de chaleur traversant tout son corps arriva quasi-immédiatement. Lorsque tout ça s’arrêta, le jeune homme réalisa qu'il se tenait à la branche d’un arbre,plusieurs mètres au-dessus du sol. Il paniqua un bref instant, avant de se ressaisir. Quel comble ! Ils avaient cherché du bois toute la journée pour faire un feu dont ils ne profitèrent pas et se retrouver ici… au cœur d’une forêt !

Le dragonnier regarda vers le sol, alors qu'il savait éperdument que c'était la dernière chose. Là,il put voir le petit œuf qui l’attendait en bas. Pito se tenait sur un arbre centenaire, les branches étaient robustes et assez écartées. Il n’eut pas de mal à descendre. Il atteignit l’œuf qui éclot. Draginos, plus petit qu'il y a quelques instants, en sortit. Le dragonnier prit le saurien dans ses bras. Mais celui-ci semblait attiré par autre chose. Il redescendit au sol et parti dans une direction précise. Pito le suivit jusqu'à arriver au bord d’un cratère géant.

« Qu'est-ce  ? Demanda-t-il.
- Je l’ignore, répondit Draginos. Mais quelque chose d’important est en train de se produire.
- Cet endroit me dit quelque chose…ajouta Pito. »

Soudain, le rugissement d’un loup se fit entendre au loin. Puis, après quelques secondes de silence,quelques réponses fusèrent.

« Une meute de loups… dit Pito. Nous sommes à Varnaël ! Vite Draginos, si la ville est en danger, nous devons repousser ces créatures ! »

À côté du jeune homme, l’être mythique se transforma en harpie. Ils se dirigèrent à vive allure vers la capitale de leur guilde. Les loups ne pourront s’en approcher sans rencontrer la vaillance des deux combattants.

  • (2012-10-17 23 :17 :30) Félicitations à Draginos pour son évolution Sylver 7 !

Chapitre Quatorzième : l’évolution Sylver 8

Pito avait jeté un œil au tableau de chasse de Draginos et lui. Ils avaient parcouru Atsami de long en large et pouvaient très certainement affublé du qualificatif de voyageurs. Mais une créature parmi toutes celles recensées sur ce royaume leur avait échappée. La faucheuse, émissaire de la mort,n’avait jamais succombé sous leurs coups. Depuis le temps qu'ils arpentaient ensembles Atsami, trouver et affronter un tel monstre était un défi qu'ils voulaient impérativement relever. Mais la faucheuse était une créature rare et redoutable. d’après les rumeurs, elle se cachait dans le Domaine de la Non-vie. Certaines d’entre elles occupaient le Dernier Sous-terrain, mais selon Pito,ils avaient plus de chances d’en trouver dans les Marais. Draginos et lui réunirent donc des vivres et se mirent en route : cette semaine, ils allaient abattre de la faucheuse !

Après une longue marche, ils arrivèrent dans le Domaine de la Non-vie. Leur traversée du Domaine des Chimères avait été tranquille et ils n’avaient fait aucune rencontre notable. Désormais, la traque commençait ! Draginos avait insisté pour achever également fantômes et armures. Il gardait un mauvais souvenir d’un affrontement contre l’un de ces morts-vivants qui avait évité la plupart de ses attaques, forçant les deux compagnons à battre en retraite. En ce qui concernait les armures, cela faisait de nombreuses années qu'ils n’en avaient pas affrontées. Peut-être même ne l’avaient-ils jamais fait. Un doutes’était emparé d’eux à ce sujet.
Plein d’enthousiasme (pour une progression dans un paysage si désolé…) , les deux liés se mirent en route. Mais rapidement, ils réalisèrent que leur quête serait bien plus longue que prévue. Ils ne croisaient que squelettes et zombie, qu'ils prenaient le plus grand soin à éviter. Ils tombèrent enfin sur un fantôme. Cependant, ils savaient à quoi s’attendre cette fois-ci. Leur futur adversaire résistait très bien aux attaques physiques. Pour le vaincre, ils devront user de magie. Pito et Draginos se préparèrent :

« Je vais lui lancer une boule de feu tandis que toi, tu te prépareras à l’électrocuter avec un Éclair,proposa le saurien.
- Ça me paraît être un plan raisonnable » Répondit le dragonnier.

Draginos prit son envol alors que Pito se concentrait pour faire appel à sa magie. Mais il n’eut pas besoin d’user de son sort : le fantôme ne peut éviter la gerbe de flammes qui l’élimina instantanément. Cette victoire rapide remotiva les troupes et le duo se remit rapidement en route, après une petite pause repas. Réalisant qu'il était proche de l’escalier menant au Deuxième Sous-terrain, il décida de s’y rendre afin de guerroyer contre quelques armures. Là encore, ils durent marcher de longues heures. Sentant qu'ils étaient épuisés, les deux compagnons décidèrent d’un commun accord de lancer une Fonderie afin de regagner de l’énergie. Pito déversa au sol l’argent nécessaire. Draginos et lui se concentrèrent. Sous leurs yeux,l’argent sembla fondre, se regroupant en une espèce de masse d’énergie. Celle-ci s’éleva quelques instants et se scinda en deux,la lumière se dirigeant vers leurs cœurs respectifs. Après cette scène, les deux compères se sentirent pleinement revigorés. Ils pouvaient reprendre leur traque !

Ils finirent par découvrir deux armures, ces espèces de créatures imposantes entièrement recouvertes de plaques de métal. Les monstres étaient impressionnants, mais Pito avait confiance en son camarades. Dans ce combat à deux contre deux, ils avaient de grandes chances d’en sortir vainqueurs.

« Chacun le sien ! » Murmura Pito avant de se jeter sur leurs adversaires.

Il n’attendit pas de réaction de la part de son comparse et dégaina sa lame. Il courut vers son opposant et d’une impulsion s’élança dans les airs. l’armure le regarda faire et leva l’un de ses bras afin de parer l’assaut. l’épée rencontra donc le bras métallique. Le jeune homme ne se laissa pas défaire, retomba au sol après une petite pirouette et se repositionna face à la créature. Un rapide coup d’œil sur le côté lui fit savoir que Draginos tentait de carboniser le second ennemi. Pito se recentra sur son propre duel. l’armure tenta de l’écraser mais il évita l’attaque sans difficulté. Il était clair que le seul point faible d’un tel adversaire était les yeux, laseule partie non protégée par les plaques d’acier. C'est donc àcet endroit que le dragonnier abattit la lame. Un bruit visqueux sefit entendre, en même temps qu'un liquide étrange dégoulina surl’extrémité de l’épée. Le guerrier la dégagea rapidement avantde voir le monstre s’effondrer. Sans plus faire attention au cadavre face à lui, il reporta son attention sur l’autre combat. Draginos se contentait d’observer son adversaire s’agiter dans tous les sens. Par son attaque, il avait chauffé l’armure à blanc et le monstre à l’intérieur devait connaître d’atroces souffrances. Pito se saisit de son arc et acheva le monstre d’une flèche entre les deux yeux (ou quelque part vers là). Il s’approcha ensuite du second cadavre.

« Je me suis toujours demandé ce qu'il y avait à l’intérieur de ces armures, dit-il.
- Cela fait sûrement parti des mystères d’Atsami répondit Draginos. Allons-y, nous devons trouver cette faucheuse ! »

Le saurien avait raison. Inutile des’attarder ici. Mais contrairement à ce qu'ils pouvaient croire, la route était encore longue jusqu'à trouver une faucheuse. Cela faisait encore de nombreuses heures qu'ils avaient rejoint les Marais, et toujours aucune trace d’une telle créature. Encore une fois, ils durent faire appel à la magie pour regagner de l’énergie.Deux élixirs mythiques, deux diamants et deux fruits suffirent pour lancer une « Renaissance » qui leur redonna un peu d’énergie, sans pour autant remonter leur morale. Ils étaient las d’une telle chasse. Ils pataugeait dans l’eau nauséabonde des marais et ne parvenaient pas à trouver le moindre indice pouvant les mener à une faucheuse. Peut-être auraient-ils dû tenter leur chance dans le plus profond des sous-terrain…
Alors qu'ils vagabondaient, un zombie et un fantôme leur tombèrent dessus ! Pito eut tout juste le temps de dégainer son arme que le zombie était sur lui. Plutôt rapide pour son genre ! Le jeune homme tenta de le repousser d’un coup de pied pas très efficace. Mais se fut suffisant pour se dégager et lui couper la tête d’un mouvement circulaire avec son épée. De son côté, Draginos avait été traversé par le fantôme,lui procurant une sensation très désagréable. Mais cela ne l’avait pas empêché de le carboniser à son tour. Pito constata que sa chemise et son gilet étaient mouillés, le mettant dans une situation inconfortable. Il commençait à être à bout. Ils’accorda avec Draginos pour se mettre sur le chemin du retour. Ils tenteront leur chance une autre fois…
Ils allaient bientôt quitter le Domaine de la Non-vie lorsque Pito aperçut au sol un Ether abandonné. Voilà qui était surprenant. Mais alors que le dragonnier allait se pencher pour l’examiner, un squelette surgit de nulle part et les agressa. Le jeune homme roula au sol pour l’éviter et sortit d’un même mouvement son arme. Cette journée commençait à s’étirer et n’avait pas été de tout repos : il allait devoir mener un énième combat. Le squelette, agile, évita une charge de Draginos. Mais le dragon avait détourné son attention, ce qui permit à Pito de fracasser son crâne.
Puis, l’instant d’après, tout avait étrangement disparu. l’ancien chasseur eut une étrange impression.Il se trouvait désormais seul au milieu des marais. Le cadavre du squelette, l’éther, Draginos, tout ça n’était plus là. Que s’était-il donc passé  ? Paniqué, il resserra l’emprise sur son épée et regarda partout autour de lui. Le décors lui semblaitfamilier et inconnu à la fois. Était-il en train de rêver  ?Le squelette l’avait-il achevé  ? Le jeune homme fit un pas en avant et réalisa qu'il était sur le point d’écraser… un œuf.Surpris, il se pencha et le ramassa. l’objet précieux se fissura et laissa place à Draginos. Il n’y avait aucun doute, le dragon venait d’effectuer sa renaissance. Mais pourquoi l’habituel éclair blanc n’avait pas jaillit  ? Pourquoi Pito n’avait-il rien ressenti  ?s’étaient-ils téléportés  ? Tout cela était bien étrange…
Il interrogea du regard le dragonneau, mais apparemment il n’avait pas plus d’informations. Le dragonnier vit son compagnon fermer les yeux un instant, avant de prendre l’apparence d’un Chimère. Désormais, le dragon pouvait se transformer en n’importe quel créature recensée d’Atsami. Mais ce nouveau stade d’évolution amenait bien son lot de questions.

  • (2013-04-10 12 :49 :07) Félicitations à Draginos pour son évolution Sylver 8 !

Mariages

  • (2007-03-21 15 :32 :20) Félicitations à Harrypotter pour son mariage avec Draginos !
  • (2007-03-21 18 :38 :20) Félicitations à Draginos pour son mariage avec Harrypotter !
  • (2011-01-15 20 :22 :27) Félicitations à Draginos pour son mariage avec Rockeuse !
  • (2011-01-15 20 :22 :39) Félicitations à Rockeuse pour son mariage avec Draginos !

Kills

  • (2010-09-18 12 :34 :31) Pito a gagné 0 Po en tuant Orgnac [Paladin of Darkness].
  • (2011-06-24 10 :56 :27) Pito a gagné 0 Po en tuant Wasu.
  • (2011-06-25 18 :11 :35) Pito a gagné 48 Po en tuant Takisis [Elite Imperiale].
  • (2011-06-27 14 :27 :40) Pito a gagné 0 Po en tuant Shishio [Lions de Celeborn].
  • (2011-06-28 13 :54 :53) Pito a gagné 0 Po en tuant Zentetsuken [Lions de Celeborn].
  • (2011-06-29 14 :34 :34) Pito a gagné 250 Po en tuant Domkor [Paladin of Darkness].
  • (2011-06-30 16 :43 :23) Pito a gagné 0 Po en tuant Banshee.
  • (2011-07-06 16 :43 :16) Pito a gagné 0 Po en tuant Wunjo [La Garde de Nuit].
  • (2011-07-12 16 :45 :51) Pito a gagné 193 Po en tuant Flammendrake.
  • (2011-07-13 16 :39 :00) Pito a gagné 0 Po en tuant Tais.
  • (2011-07-16 12 :49 :35) Pito a gagné 116 Po en tuant Allhope [Elite Imperiale]. (Wanted)
  • (2011-07-19 13 :40 :51) Pito a gagné 116 Po en tuant Sorbo [Paladin of Darkness].
  • (2011-07-20 15 :34 :06) Pito a gagné 0 Po en tuant Tyakalae [Paladin of Darkness].
  • (2011-07-21 17 :14 :24) Pito a gagné 0 Po en tuant Finkwest [Cite du beleriand].
  • (2011-07-22 04 :06 :31) Pito a gagné 0 Po en tuant Daewon [Paladin of Darkness].
  • (2011-07-23 04 :09 :12) Pito a gagné 67 Po en tuant Estask [Loups du Crepuscule].
  • (2011-07-24 16 :21 :52) Pito a gagné 0 Po en tuant Mimirosi.
  • (2011-07-25 06 :50 :24) Pito a gagné 0 Po en tuant Mistict [Lions de Celeborn].
  • (2011-07-26 17 :18 :39) Pito a gagné 0 Po en tuant Ecnerual [La Garde de Nuit].
  • (2011-07-27 17 :02 :42) Pito a gagné 0 Po en tuant Tais.
  • (2011-08-05 23 :14 :17) Pito a gagné 0 Po en tuant Daewon [Paladin of Darkness].
  • (2011-08-06 07 :51 :07) Pito a gagné 19 Po en tuant Sitia [Paladin of Darkness].
  • (2011-08-08 17 :00 :09) Pito a gagné 46 Po en tuant Finkwest [Cite du beleriand].
  • (2011-08-10 16 :14 :45) Pito a gagné 165 Po en tuant Allhope [Elite Imperiale].
  • (2011-08-12 14 :14 :36) Pito a gagné 114 Po en tuant Sorbo [Paladin of Darkness].
  • (2011-08-15 19 :01 :26) Pito a gagné 84 Po en tuant Kagebushin [Chasseurs de Primes].
  • (2011-08-16 12 :59 :48) Pito a gagné 0 Po en tuant Finkwest [Cite du beleriand].
  • (2011-08-18 17 :14 :57) Pito a gagné 176 Po en tuant Allhope [Elite Imperiale].
  • (2011-08-23 19 :43 :44) Pito a gagné 20 Po en tuant Tyakalae.
  • (2011-08-24 12 :59 :36) Pito a gagné 19 Po en tuant Spector [Loups du Crepuscule].
  • (2011-08-25 15 :15 :35) Pito a gagné 0 Po en tuant Mistict [Lions de Celeborn].
  • (2011-08-26 11 :24 :27) Pito a gagné 0 Po en tuant Tais.
  • (2011-08-29 13 :57 :37) Pito a gagné 0 Po en tuant Pika [Les insurges].
  • (2011-08-30 18 :36 :45) Pito a gagné 0 Po en tuant Thebest [Loups du Crepuscule].
  • (2011-08-31 12 :46 :29) Pito a gagné 0 Po en tuant Suckerpunch [Loups du Crepuscule].
  • (2011-09-01 12 :05 :06) Pito a gagné 24 Po en tuant Aquamenta [Les insurges].
  • (2011-09-02 11 :59 :26) Pito a gagné 0 Po en tuant Girl.
  • (2011-09-04 11 :08 :43) Pito a gagné 0 Po en tuant Leirn [Alchimistes Perdus].
  • (2011-10-24 10 :17 :47) Pito a gagné 65 Po en tuant Spikers [Chasseurs de Primes]. (Wanted)
  • (2011-10-24 10 :29 :00) Pito a gagné 55 Po en tuant Sucubus.
  • (2011-10-25 09 :31 :45) Pito a gagné 61 Po en tuant Lestuk.
  • (2011-10-26 09 :43 :08) Pito a gagné 0 Po en tuant Blakill.
  • (2011-10-27 16 :41 :55) Pito a gagné 0 Po en tuant Aqualyss [Cite du beleriand].
  • (2011-10-29 23 :02 :05) Pito a gagné 0 Po en tuant Sucubus.
  • (2011-10-30 16 :14 :30) Pito a gagné 0 Po en tuant Aqualyss [Cite du beleriand].
  • (2011-10-31 14 :12 :39) Pito a gagné 250 Po en tuant Sitia [Paladin of Darkness].
  • (2011-10-31 14 :25 :08) Pito a gagné 0 Po en tuant Tidaro [Lions de Celeborn].
  • (2011-11-01 16 :38 :07) Pito a gagné 250 Po en tuant Ashen.
  • (2011-11-02 18 :21 :39) Pito a gagné 0 Po en tuant Tauron [Lions de Celeborn].
  • (2011-11-03 15 :46 :13) Pito a gagné 0 Po en tuant Demonofsatan.
  • (2011-11-05 16 :21 :58) Pito a gagné 250 Po en tuant Chocolat [Les insurges]. (Wanted)
  • (2011-11-11 15 :53 :42) Pito a gagné 250 Po en tuant Volcanora.
  • (2011-11-26 23 :00 :08) Pito a gagné 0 Po en tuant Erzatitania [Paladin of Darkness].
  • (2011-11-26 23 :05 :33) Pito a gagné 250 Po en tuant Latereur [Lions de Celeborn].
  • (2011-11-27 14 :45 :19) Pito a gagné 250 Po en tuant Sitia [Paladin of Darkness].
  • (2011-11-29 21 :08 :15) Pito a gagné 36 Po en tuant Vulcanox [The Black Knights].
  • (2011-11-30 18 :38 :12) Pito a gagné 250 Po en tuant Balrogh [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-02 19 :06 :30) Pito a gagné 79 Po en tuant Vyolett [La Garde de Nuit].
  • (2011-12-04 15 :03 :41) Pito a gagné 250 Po en tuant Balrogh [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-14 19 :21 :32) Pito a gagné 43 Po en tuant Corentinus [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-15 21 :59 :19) Pito a gagné 250 Po en tuant Shaleyn [Les Templiers Noirs].
  • (2011-12-17 20 :38 :33) Pito a gagné 218 Po en tuant Thanatoss [Paladin of Darkness]. (Wanted)
  • (2011-12-18 12 :39 :13) Pito a gagné 47 Po en tuant Sosoai [Lions de Celeborn].
  • (2011-12-19 14 :19 :10) Pito a gagné 141 Po en tuant Shaleyn [Les Templiers Noirs].
  • (2011-12-19 14 :34 :36) Pito a gagné 0 Po en tuant Tauron [Lions de Celeborn].
  • (2011-12-20 11 :39 :12) Pito a gagné 250 Po en tuant Flammendrake.
  • (2011-12-21 19 :37 :00) Pito a gagné 0 Po en tuant Kaldorleroi [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-21 19 :42 :10) Pito a gagné 0 Po en tuant Kapusta.
    (2011-12-23 16 :07 :33) Pito a gagné 55 Po en tuant Aqualyss [Cite du beleriand].
  • (2011-12-23 16 :13 :43) Pito a gagné 239 Po en tuant Thanatoss [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-23 21 :59 :34) Pito a gagné 0 Po en tuant Tidaro [Lions de Celeborn].
  • (2011-12-24 14 :23 :05) Pito a gagné 0 Po en tuant Kapusta.
  • (2011-12-25 20 :30 :15) Pito a gagné 169 Po en tuant Buck.
  • (2011-12-25 20 :36 :09) Pito a gagné 0 Po en tuant Daysu.
  • (2011-12-26 10 :39 :04) Pito a gagné 250 Po en tuant Sitia [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-26 14 :34 :02) Pito a gagné 23 Po en tuant Aqualyss [Cite du beleriand].
  • (2011-12-27 12 :20 :14) Pito a gagné 44 Po en tuant Daewon [Paladin of Darkness].
  • (2011-12-27 12 :25 :02) Pito a gagné 123 Po en tuant Spector [Les insurges].
  • (2011-12-29 16 :23 :06) Pito a gagné 179 Po en tuant Rockeuse [Paladin of Darkness].
  • (2012-10-17 23 :40 :05) Pito a gagné 56 Po en tuant Gwaihir [La Garde de Nuit].
  • (2013-04-13 07 :37 :33) Pito a gagné 250 Po en tuant Allhope [Elite Imperiale].
  • (2013-04-14 13 :02 :42) Pito a gagné 11 Po en tuant Rockeuse [Paladin of Darkness]. (Wanted)
  • (2015-01-10 17:58:32) Pito a gagné 250 Po en tuant Allhope [Elite Imperiale]. (Wanted)

Liens externes

Fiche perso de Pito et Draginos